×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

En attendant son nouveau siège : Le CMPE rénove son organisation

Par L'Economiste | Edition N°:111 Le 06/01/1994 | Partager

Commencée il y a deux ans, la restructuration du Centre Marocain de la Promotion des Exportations arrive à son terme. Avec l'inauguration du nouveau siège, prévue dans un an, le CMPE devrait devenir un centre marocain du commerce international.

La restructuration du Centre Marocain de la Promotion des Exportations a été réalisée suite à un audit effectué il y a de cela deux ans. Les limites révélées touchaient à la fois l'organisation administrative du Centre et les méthodes de gestion. Les réformes introduites se sont donc focalisées autour de ces deux aspects. Aujourd'hui, le Centre est doté d'un organigramme fonctionnel et travaille selon de nouvelles normes. Sur un ton plaisant, M. Ben Saïd, directeur général du CMPE, souligne que " le Centre est une administration publique qui travaille avec les méthodes du privé ". En fait, c'est " une révolution de mentalité " qui a été réalisée, expliquent les cadres du Centres, Fait marquant de ce changement , l'usager est perçu comme un client, pour certains services. La facturation des prestations est justifiée par les nouvelles tâches du Centre, Mais " la part du gratuit continue à être prépondérante ", se presse de souligner le directoire du CMPE.

L'inauguration, l'année prochaine , du nouveau siège, sur la route d'El Jadida, permettra au management du Centre de mieux mettre en valeur les nouveaux métiers du CMPE.

Test-produits

La mission du CMPE se décline en quatre fonctions. En premier lieu, le centre "diffuse", une gamme d'informations sur les marchés extérieurs, les législations commerciales étrangères, les propositions d'affaires...

En second lieu, il réalise des monographies par pays, des études sectorielles et des "testes de produits".

En troisième lieu, il organise des missions économiques et commerciales à l'étranger, participe aux foires et salon internationaux et dispense des programmes de formation et de perfectionnement en marketing à l'export.

En dernier lieu, le Centre prête une assistance aux entreprises, notamment en identifiant des marchés et des créneaux "porteurs"

En toile de fonds de ces nouveaux métiers, le CMPE agit au moyen d'un organigramme "qui privilégie la prééminence d'un ciblage en termes de marchés/produits", selon un document du Centre. La nouvelle structure abandonne donc l'organisation administrative classique, marquée par une hiérarchisation rigide des postes et une division en fonction des secteurs calquée sur celle du Ministère. L'organigramme du CMPE s'appuie sur six piliers : cinq départements opérationnels appelés "zones", trois départements fonctionnels, une cellule pour les affaires générales, une unité de contrôler de gestion, des délégations à l'étranger et enfin des antennes régionales.

Les "zones" reflètent le changement opéré dans la stratégie du CMPE. Le management du centre explique que le CMPE agit davantage " sur les marchés non traditionnels ". L'analyse de l'offre exportable du Maroc permet au experts du Centre "de mieux cibler les marchés en fonctions des produits". Les départements "zones" sont ventilés en cinq catégories :

  • la zone 1 regroupe les Etats-Unis d'Amérique, le Canada et la Grande-Bretagne,
  • la zone 2 regroupe l'Allemagne, l'Autriche, la Suisse, la Suède, le Norvège, la Finlande et le Danemark,
  • la zone 3 regroupe l'Italie, l'Espagne, le Portugal et la Grèce.
  • la zone 4 rassemble le Maghreb, le Moyen-Orient, l'Afrique de l'Ouest et l'Europe de l'Est.
  • la zone 5 réunit tous les autres pays.

L'absence de la France est un choix délibéré " Le exportateurs marocains connaissent parfaitement ce marché. Le CMPE veut ouvrir d'autres débouchés sur des marchés non-traditionnels ", rappellent avec insistance les cadres du Centre.

Nouveau siège : 45 millions de DH

D'une superficie totale de 44.995m2 dont 14.0.67m2 de surface couverte, le complexe Office des Changes/CMPE sera inauguré à la fin de l'année prochaine. Le coût global s'élève à 45 millions de DH octroyés par dotation budgétaire. Le complexe comprend le siège du CMPE, la délégation de l'Office des Changes, des locaux de quelques associations professionnelles, des guiches d'informations relatives à tous les acteurs du Commerce Extérieur (RAM, COMANAV, Douane...) ainsi que des guichets d'informations concernant les plus importants organismes du pays. De même, le complexe va comprendre un show-room permanent où seront exposés des "échantillons représentatifs du tissu industriel marocain et du potentiel technologique du Maroc moderne", souligne un document du document du CMPE. Le complexe abritera également un hall de conférences de 1.200 places et deux salles de réunions de 200 places chacune ainsi qu'un business-center.

Le budget annuel du CMPE s'élève à 13 millions de DH dont 70% est absorbé par les frais de fonctionnement (la charge salariale représente 60 % des frais de fonctionnement).

Les cadres du Centres font remarquer que ce budget reste en deçà des besoins. Selon eux, il est cinq fois inférieur de celui allouée en Tunisie. A titre de comparaison, le budget arrêté par la Corée du Sud pour la promotion de ses exportations est 150 fois plus important que le budget du CMPE.

La démarche du CMPE

En recentrant son action sur les marchés non-traditionnels, le CMPE veut tout d'abord " lever les préjugés " qui minent l'imaginaire des exportateurs marocains. Ces derniers, souligne le directoire du CMPE, estiment que les marchés autres que ceux de la France sont des destinations " inaccessibles " aux produits marocaines. "Ce sont des préjugés qui ne s'appuient sur aucune logique scientifique", explique le CMPE.

Les cadres du Centre donnent comme exemple le cas du marché britannique. Il y a quelque temps, les exportateurs de textiles croyaient dur comme fer que les produits marocains n'avaient aucune chance sur ce marché, dominé d'ailleurs par les articles de l'Extrême-Orient.

Aujourd'hui , les produits marocains ont réussi à grignoter des parts de marché sur le créneau du textile en Grande-Bretagne.

Cette pénétration réussie est le fruit d'un travail d'analyse que le CMPE applique au niveau de chaque marché non-traditionnel. Cette analyse s'effectue à travers le fameux test-produit. Les expert du CMPE partent en mission avec des échantillons de produits. Ils pratiquent des démarchages au niveau des centrales d'achats et des commerçants. Ils recueillent les observations des opérateurs étrangers.

En fonction des résultats du test, ils avisent les exportateurs marocaines concernés des opportunités qu'offre le marché prospecté. Lorsque l'opportunité se concrétise, le CMPE assiste l'entreprise marocaine durant tout le processus de négociation commerciale. Il assure également un suivi continu jusqu'à la livraison du premier lot à l'acheteur étranger.

La stratégie commerciale du CMPE vise également à "assainir les marchés où existent un passif marocain".

C'est le cas notamment pour le marché allemand (tapis) ou suédois (fleur coupée) où il a fallu agir à plusieurs niveaux pour replacer l'image économique du Maroc.

Le CMPE offre aussi une gamme de services rémunérés pour faciliter la participation des entreprises marocains dans les salons spécialisés. A cet effet, les experts du CMPE se chargent de préparer le stand de l'exposant, de transporter les échantillons, de régler les détails du séjour... " L'exportateur ne s'occupe que de sa mallette et de ses cartes de visite ", explique le directeur du Centre.

Pour convaincre les acheteurs étrangers, les experts du CMPE estiment qu'il faut mettre en avant l'argument de " flexibilité " et "la rapidité de réaction" face aux demandes urgentes, en particulier les courtes séries des marchés étrangers.

A. Z.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc