×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Emploi: Les priorités de la Commission européenne

Par L'Economiste | Edition N°:3413 Le 29/11/2010 | Partager

. Taux d’emploi de 75% chez les 20/64 ans. Pénurie dans l’informatique, la santé et la recherche en 2015Des recherches révèlent que les emplois de demain nécessiteront de nouvelles compétences. Pour ce faire, la Commission européenne propose des mesures dans sa nouvelle stratégie pour des «compétences nouvelles et des emplois». Son but est de parvenir, d’ici 2020, à un taux d’emploi de 75% chez tous les citoyens de 20 à 64 ans. La création d’emplois est l’un des problèmes les plus pressants en Europe. Actuellement, 10% des adultes âgés de 20 à 64 ans, soit environ 23 millions de personnes, sont au chômage dans l’UE. Pourtant, il n’y a pas de pénurie d’emplois. Au contraire, on estime qu’en 2015, il manquera 2,7 millions de travailleurs qualifiés dans les secteurs de l’informatique, de la santé et de la recherche. Le vieillissement de la population européenne complique encore la situation. La stratégie fixe quatre priorités:- Moderniser les marchés du travail:Une piste envisagée est le recours à un contrat unique, à durée indéterminée, prévoyant un renforcement progressif de la protection contre le licenciement. Ce contrat permettrait d’améliorer la sécurité de l’emploi pour les travailleurs, tout en offrant suffisamment de flexibilité aux employeurs pour les inciter à embaucher.- Des compétences en phase avec les emplois:Une base de données accessible en ligne présentant des prévisions en matière d’offre de compétences et d’emplois aiderait les gens à orienter leurs études et leurs formations en fonction de l’évolution du marché du travail, et donc à améliorer leurs perspectives professionnelles. Les entreprises pourraient elles aussi consulter cette base de données, afin de trouver les travailleurs possédant les compétences dont elles ont besoin. La stratégie prévoit également la création d’un «passeport européen des compétences», afin de permettre une reconnaissance des qualifications dans toute l’UE. - Améliorer la qualité des emplois et les conditions de travail:La Commission va réexaminer la législation actuelle sur le temps de travail, la santé et la sécurité, ainsi que l’intégration des travailleurs issus de pays extérieurs à l’UE.- Créer des emplois:La Commission va proposer des moyens de stimuler la création d’emplois en limitant les formalités administratives. Elle cible notamment la réduction des coûts de main-d’œuvre non salariaux et des obstacles juridiques au recrutement, au licenciement, à la création d’entreprises et à l’emploi non salarié. La Commission mettra en œuvre les treize actions clés prévues dans la stratégie d’ici à 2014. F. Z. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc