×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Dossiers

Emploi & Carrière
Mondialisation
Comment éviter la «double peine» aux salariés

Par L'Economiste | Edition N°:2388 Le 26/10/2006 | Partager

. Pas facile de rebondir lorsqu’on a été victime d’une délocalisationL’un des thèmes récurrents du débat sur la mondialisation est de savoir comment aider au mieux les «perdants», les salariés les plus exposés à la mondialisation. Cette question est revenue sur le devant de la scène dans les pays de l’OCDE notamment à propos des menaces liées à la délocalisation des activités de service, à l’intégration croissante de la Chine et, plus récemment, de l’Inde, dans le système commercial mondial.Selon «L’Observateur de l’OCDE», l’argument avancé est que de nombreux emplois et le haut niveau des salaires sont menacés. Pour bénéficier des avantages des échanges, il faut réaffecter la main-d’oeuvre des secteurs en déclin vers les secteurs en expansion sous réserve d’une formation. C’est également vrai pour les chocs technologiques ou démographiques. Les redéploiements de main-d’oeuvre impliquent inévitablement la perte d’emploi pour des milliers de personnes. Pour John Martin, directeur de l’Emploi, du Travail et des Affaires sociales de l’OCDE, le chômage prolongé induit des coûts pour les individus concernés, mais aussi pour la société, sous la forme de perte de productivité et de bien-être.Il cite une récente étude de l’OCDE qui montre que les coûts d’ajustement sont plus élevés pour les travailleurs victimes de suppressions d’emploi liées à l’évolution des échanges que pour les autres. Aux États-Unis comme en Europe, les travailleurs qui perdent leur emploi dans les secteurs d’activité les plus exposés à la concurrence internationale mettent plus de temps à retrouver du travail. Ils subissent des baisses de salaire plus importantes lorsqu’ils retrouvent un emploi, que les travailleurs d’autres secteurs. Face à cette situation, l’octroi de compensations s’impose. D’une part, elles se justifient par un argument d’efficacité, la productivité étant plus faible du fait du chômage involontaire de ces travailleurs. D’autre part, l’équité doit également être de mise, puisqu’il est injuste qu’une minorité de travailleurs subisse un préjudice du fait d’une politique qui élève le niveau général de bien-être. Enfin, il existe un argument d’économie politique selon lequel la persistance du soutien politique à la libéralisation des échanges suppose une compensation correcte du préjudice subi par les travailleurs qui perdent leur emploi ou une partie de leur revenu du fait de cette libéralisation.


Les préalables aux dispositifs

Quels devraient être les principaux éléments d’un dispositif de compensation? D’abord, il faudrait que des conditions nécessaires existent dans un pays à savoir des politiques macroéconomiques favorables à une croissance durable et à la stabilité des prix, un marché du travail et des produits flexibles ainsi qu’un système éducatif et de formation efficace. Un ensemble efficace de politiques de l’emploi, incluant des allocations chômage et des services de retour à l’emploi est également nécessaire. Les taux de remplacement doivent être fixés à des niveaux raisonnables, et il faut éviter le versement des prestations sans limite de durée. Enfin, il faut également activer les chômeurs à rechercher un emploi. Des sanctions modérées sur les prestations doivent être prévues si les chômeurs ne recherchent pas activement un emploi. John Martin conseille aussi de veiller à ce qu’il soit financièrement intéressant de reprendre un emploi plutôt que de continuer à percevoir des prestations. Synthése L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc