×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Dossiers

    Emploi & CarrièreBrèves

    Par L'Economiste | Edition N°:2779 Le 19/05/2008 | Partager

    . Rekrute.com arrimé à un vaste réseau mondialReKrute.com a signé une convention avec The Network, une alliance stratégique de sites emploi dominant le marché à travers 65 pays. The Network regroupe les sites de recrutement en ligne leaders de chaque pays membre: Yahoo HotJobs pour le Canada et les Etats-Unis, Adenclassifieds (Cadremploi, Keljob, CadresOnline…) pour la France, Infoempleo pour l’Espagne ou TotalJobs pour l’Angleterre… Grâce à cet accord, ReKrute.com offrira à ses clients un accès à la plus vaste communauté de demandeurs d’emploi en ligne du monde, toutes nationalités confondues, avec des profils de cadres, dirigeants et professions intermédiaires, soit plus de 66 millions de candidats. Les moyens de communication déployés par The Network vont permettre à ReKrute.com de toucher les Marocains résidant dans le monde entier, afin de les mettre en relation avec les recruteurs du Maroc. Avec aujourd’hui 18% de son trafic en provenance de l’étranger, ReKrute.com devrait ainsi voir ce taux augmenter de façon plus que conséquente à très court terme.. Mansouri toujours ministre de l’Emploi!A en croire le portail du ministère de l’Emploi, Mustapha Mansouri, actuellement président de la Chambre des représentants, serait toujours ministre de l’Emploi. Son nom et sa biographie figurent encore sur le site internet du ministère en illustration de la photo du titulaire actuel du poste, Jamal Rhmani.. La fin du «PDG monarque»Garry Hamel, professeur à Harvard et à la London Business School, souhaite révolutionner le management. Dans un récent ouvrage intitulé «La Fin du management», il constate que les entreprises utilisent quotidiennement les technologies les plus pointues de ce début de XXIe siècle, mais ont encore recours à des techniques de management qui datent du XIXe. Le management actuel se base sur des techniques dépassées et ne tient pas compte des évolutions des nouvelles règles économiques et des attentes des consommateurs. Au total, le management peut aujourd’hui représenter un frein au développement des entreprises. Garry Hamel appelle de ses vœux l’émergence d’une entreprise où le changement ne serait plus systématiquement synonyme de restructurations. Le système de décision pyramidale est à ses yeux avant tout une source d’erreurs. La réussite du Web serait l’illustration de ses propos: avec une absence de hiérarchie imposée, Internet est une des organisations humaines à avoir connu une des croissances les plus spectaculaires. S’il ne remet pas en cause l’existence des dirigeants et des conseils d’administration, il plaide pour la fin du «PDG monarque».

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc