×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Emploi & Carrière
Le salaire des cadres français stagne

Par L'Economiste | Edition N°:1887 Le 01/11/2004 | Partager

. Les femmes touchent 10.285 euros de moins que les hommesLe pouvoir d’achat réel des salariés français n’évolue plus. La conclusion est de l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), qui vient de publier son bilan pour la période 2001-2002 sur les rémunérations. Avec un salaire mensuel net moyen de 1.779 euros, il a progressé de 0,6%, contre 1,1% pour le bilan précédent (2000-2001).C’est chez les ouvriers et les salariés au Smic que les progressions ont été les plus importantes, soit respectivement 1,2 et 1,4%, selon Le Journal du Net qui rapporte l’information.En revanche, au sein de la population cadre, qui intègre également les chefs d’entreprise salariés, le pouvoir d’achat réel n’a pas bougé d’un iota. Le salaire annuel moyen net s’élève à 42.356 euros, soit 3.530 euros par mois. Chez les professions intermédiaires, le tableau est plus sombre. Celles-ci accusent en effet une perte de 0,1% pour un salaire moyen net de 21.666 euros. L’Insee révèle par ailleurs que l’écart moyen homme-femme sur la rémunération est de 23%. Un homme cadre touche en moyenne un salaire net annuel de 44.954 euros, contre 34.669 pour une femme. A noter cependant que le salaire moyen des femmes cadres a progressé de 0,5% sur la période, contre seulement 0,1% pour les hommes.Côté salaires horaires moyens, c’est le secteur construction qui affiche la plus forte croissance annuelle avec 4,4%. Mais ce sont les activités financières qui continuent de s’imposer sur le niveau de rémunération avec un salaire horaire net moyen de 16,66 euros, est-il souligné.Le rapport de l’Institut français précise aussi que les salaires horaires ont augmenté plus rapidement (2,4%) que les salaires mensuels (0,6%). Cela est dû à la mise en place des 35 heures dans les petites entreprises. La réduction du temps de travail s’étant généralement accompagnée, explique l’Insee, d’une hausse du salaire horaire afin de maintenir le niveau de rémunération mensuelle des salariés.H.E.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc