×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Emission Eurobonds: Oualalou entame sa tournée

Par L'Economiste | Edition N°:1544 Le 20/06/2003 | Partager

. Bahreïn, Emirats arabes unis, la France et le Royaume-Uni, quatre destinationsComme nous l'avions annoncé dans notre rubrique de Bonnes Sources d'hier jeudi, le ministre des Finances et de la Privatisation, Fathallah Oualalou, entame aujourd'hui vendredi un «road-show» (tournée de présentation) qui se poursuivra jusqu'au 27 juin, au cours duquel il rencontrera des investisseurs internationaux à Bahreïn, aux Emirats arabes unis, en France et au Royaume-Uni.Selon un communiqué du ministère, le premier emprunt obligataire du Maroc, sans aucune garantie tierce, sera lancé sur le marché international au terme de cette tournée. Les banques chefs de file de cet emprunt sont BNP Paribas et Merrill Lynch International.Aucune indication n'a été donnée sur la taille de l'émission, qui n'est pas encore arrêtée. Mais comme annoncé dans nos colonnes, celle-ci tournerait autour de 160 millions d'euros.Pour le ministère, le recours au marché international est «un choix stratégique qui n'est pas dicté par un besoin de financement du Trésor public, lequel peut être intégralement satisfait sur le marché domestique». Ce recours s'est effectué au moment où les conditions du marché sont «particulièrement propices».Ce choix repose également sur le souci de créer une valeur de référence (benchmark) et de diversifier les sources de financement, aussi bien du secteur public que privé.L'initiative s'explique d'autre part, ajoute le communiqué, par la volonté de consolider la gestion active de la dette extérieure publique dans la mesure où le produit de l'émission, qui sera libellée en euro, sera dédié à rembourser par anticipation des dettes chères.De ce fait, assure-t-on de même source, cette opération n'aura pas d'effet aggravant sur la liquidité.Sur un autre registre, l'AFD vient d'accorder une subvention de 750.000 euros au fonds Sindibad relevant de la CDG. Ce contrat entre dans le cadre du programme expérimental de codéveloppement qui vise à favoriser les investissements techniques et financiers des MRE dans les secteurs du tourisme rural et des PME innovantes. Synthèse L'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc