×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Elimination des déchets spéciaux: Un centre national en gestation

Par L'Economiste | Edition N°:1531 Le 03/06/2003 | Partager

Le Maroc sera bientôt doté d'un Centre national d'élimination des déchets spéciaux. Les travaux de l'atelier organisé à Casablanca les 2 et 3 juin dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de l'environnement devraient enfin décider de l'emplacement exact du centre. Mais d'ores et déjà, la Cimenterie Lafarge serait pressentie selon le président de la commune de Lkhyayta, Belkhadir, pour abriter ce centre dont l'importance est primordiale pour une ville industrielle comme Casablanca.Le Centre national d'élimination des déchets spéciaux, dont la convention de création a été signée le 9 octobre 2001 entre le Maroc et le gouvernement de la Rhénanie- Westphalie allemande, est en effet à sa dernière étape. Les résultats préliminaires des études d'impact sur l'environnement et de faisabilité du CNED qui sont fin prêtes ont été exposés hier lundi dans la matinée. Le projet est actuellement au stade de la définition du statut juridique pour l'installation du centre au Maroc. L'atelier devrait en effet servir de plate-forme pour mieux fixer les démarches à suivre et les procédures appropriées pour la mise en place de ce projet. L'ambassadeur allemand s'est dit très satisfait du degré d'implication des secteurs industriels privés des deux pays dans la conception et la concrétisation de ce projet. Pour le secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre chargé de l'Environnement, M'hammed El Morabit, «la création de ce centre est assurément une aubaine pour le Maroc où la production moyenne d'un marocain en déchets atteint 10.925 tonnes par an«. Des déchets de plus en plus difficiles à traiter puisqu'ils contiennent le plus souvent des produits non bio dégradables tels les fameux sacs en plastique. Sans parler de l'augmentation vertigineuse de la production des déchets industriels qui avoisine 975.000 tonnes par an. C'est dire l'urgence de la concrétisation d'un tel projet pour le Maroc. N. F.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc