×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprise Internationale

Electroménager : Darty et le britannique Kingfisher étudient un rapprochement

Par L'Economiste | Edition N°:66 Le 11/02/1993 | Partager

Darty, le numéro Un français de la distribution d'électroménager, et le groupe britannique Kingfisher, également spécialisé dans l'électroménager, étudient leur rapprochement éventuel.

Le groupe français, détenu à hauteur de 28% par ses salariés depuis 1989, à l'occasion d'une RES (Reprise d'une Entreprise par ses Salariés) estime que son homologue britannique représente le partenaire idéal: Kingfisher possède trois chaînes de distribution spécialisées en Grande-Bretagne d'une part, et il est de taille similaire à Darty, d'autre part. En 1992, la firme anglaise a réalisé un chiffre d'affaires de 1,9 milliard d'Ecus et un résultat de 78 millions. Le chiffre d'affaires et le résultat de Darty se sont respectivement élevés à 1,3 milliard et 85 millions d'Ecus.

Lors de l'assemblée générale d'actionnaires qui s'est tenue il y a quelques jours, le président du directoire de Darty, M. Philippe Frances avait déclaré qu'il était à la recherche d'un partenaire européen "pour garantir le développement du groupe et son image au niveau international".

Les modalités du projet de rapprochement ne sont pas définies. Toutefois, selon un communiqué diffusé par Darty, il s'agirait d'un simple rapprochement et non d'un rachat de la Financière Darty par Kingfisher. Si les négociations aboutissent, le rapprochement se traduira par une offre publique d'achat (OPA) sur les 5% des établissements Darty contrôlés par des investisseurs tiers, précise le même communiqué. Une opération qui risque de mécontenter les salariés de Darty. "On nous avait vendu le RES comme un moyen de se protéger d'une OPA et les fondateurs nous affirmaient, avec des trémolos, que Darty devait rester entre les mains des salariés. Si les cadres dirigeants renoncent, ce ne sera plus pareil", a déclaré, en effet, un délégué syndical. Pour rétorquer, Darty a rappelé que le groupe était opérable avant le RES et qu'il est en mesure de choisir aujourd'hui ses partenaires.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc