×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Elections législatives partielles à El Jadida
Les électeurs ont boudé les urnes

Par L'Economiste | Edition N°:1906 Le 30/11/2004 | Partager

. Seulement 19% ont voté. Le PI consolide sa présence dans la région . Zakaria Semlali UC n’a pas fait de campagne Les 399 bureaux de vote de la circonscription étaient désespérément vides, et l’ambiance ne s’y prêtait pas vraiment pendant ce scrutin partiel du jeudi 25 novembre. A peine 19% des 157.051 électeurs que compte la circonscription électorale législative El Jadida/Azemmour ont daigné faire le déplacement jusqu’aux bureaux de vote. La plupart des votants ne se sentaient pas, en effet, concernés par cette course pour occuper un siège vacant au Parlement après l’invalidation par la Chambre constitutionnelle de l’élection de Zakaria Semlali de l’Union constitutionnelle (UC). Seuls donc des sympathisants et des proches ont voté. L’appartenance politique de la majorité de ces derniers s’est révélée être du côté du Parti de l’Istiqlal (PI). En effet, le scrutin a donné lieu à l’élection de Abdellatif Ettoumi, actuel président de la municipalité d’El Jadida, par 16.655 voix. Seulement 247 électeurs ont voté pour SemlaliUn écart flagrant avec le candidat USFP qui n’a obtenu que 4.793 voix, celui du PND (2.945 voix) et 1.380 voix pour le candidat du PPS. Et ce sont seulement 247 électeurs qui ont voté UC en faveur de Zakaria Semlali. Il est vrai que ce dernier n’a pas fait de campagne électorale, car avait-il avancé, des prises de position flagrantes étaient constatées en faveur du candidat PI. Des observateurs ont expliqué que Semlali savait ses chances bien minces de reconquérir son siège. Il fallait aussi des moyens financiers conséquents pour couvrir toute la circonscription. Cette dernière compte 10 communes dont 3 municipalités que sont El Jadida avec ses 63.119 électeurs, Azemmour 18.474 et Bir Jdid 10.403. En acquérant donc ce siège au Parlement, Abdellatif Ettoumi vient consolider la présence du PI dans la région. Il avait pourtant été élu pendant les communales sous l’étiquette MNP. Avec ces élections législatives, il dit avoir réintégré son parti d’origine avec lequel il était en dissension. Actuellement, ce sont 23 communes sur 52 que compte la province d’El Jadida dont les présidents sont à tendance istiqlalienne, fait savoir l’inspecteur provincial de ce parti. En tout état de cause, El Jadida va avoir son député président du Conseil municipal. Une occasion pour le nouvel élu de faire ses preuves de parlementaire en défendant doublement et sa ville et sa circonscription électorale bien plus large qu’El Jadida.


Une urne volée le jour du scrutin

A l’ahurissement général, un électeur s’était emparé de l’urne du bureau de vote n°15 et avait pris la poudre d’escampette à travers les champs. C’était dans la commune rurale Laghdira. Le farceur s’était normalement présenté pour exprimer sa voix vers 18h à une heure de la fin des votes. Talonné par les responsables du bureau et par des observateurs, le voleur a déposé l’urne 200 mètres plus loin à côté d’une école. L’urne n’a pas été ouverte. L’électeur-voleur a été identifié et est activement recherché par la gendarmerie.De notre correspondant, Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc