×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

Elections communales 2003
Taza: Le RNI, en tête, talonné par le FFD

Par L'Economiste | Edition N°:1602 Le 16/09/2003 | Partager

. L'USFP et le PJD partagent la 3e place avec 5 sièges pour chacunPAS de surprises à Taza, les trois partis pressentis reviennent pour occuper la tête. Il s'agit du RNI, du FFD et de l'USFP. Le premier est en première position avec 7 sièges. Il est piloté par Mohammed Boudess. Président sortant de la Communauté urbaine de Taza (CUT), ce candidat RNI avait commencé sa compagne dans des circonstances difficiles. Peu avant le démarrage officiel de la compagne électorale, une alliance s'est formée contre lui au niveau de la CUT. Neuf membres sur douze avaient demandé sa destitution (cf.www.leconomiste.com). Avec 6 sièges, la liste FFD vient en deuxième position. Son mandataire n'est autre que Hamid Kouskous, le président du Conseil de la région de Taza-A Hoceïma-Taounate. Par ailleurs, Kouskous est un homme d'affaires connu dans la région. Directeur de la société Briqueterie de Taza, il est aussi président de l'Association des exploitants des carrières au niveau de la région de Taza-Al Hoceïma-Taounate. En troisième position vient l'USFP qui partage la troisième place avec le PJD (5 sièges). L'USFP a pour tête de liste Abdeljalil Boukattassa, le président sortant de la Commune urbaine de Taza Al Jadida. Né en 1955, Boukattassa s'est intéressé très tôt à la politique. A 20 ans, il a été déjà adhérent de la Jeunesse ittihadie. En 1983, il a été élu membre au Conseil municipal de Taza Al Jadida. Au début du mandat 1992-1997, il a occupé, au sein de même conseil, le poste du premier vice-président. Mais il n'a pas tardé à devenir président durant ce même mandat, suite à la destitution de son prédécesseur en 1994. Il a été reconduit à ce poste au titre du mandat 1997-2003.Il est à souligner que sur les 17 listes déposées, seules 9 ont été retenues pour la répartition des 35 sièges prévus pour la formation du Conseil de la Commune urbaine de Taza. Les partis devant également figurer dans la composition du conseil sont le PI (3 sièges), le PSD (3 sièges), le MNP (3 sièges), le PRE (2 sièges) et le PPS (1 siège). Rappelons que les élus ont un délai de 15 jours à partir de la date de la promulgation des résultats pour constituer leur bureau.


Un militant de l'USFP kidnappé

A noter qu'un triste événement a perturbé le cours des élections communales à Taza. Un militant de l'USFP a été grièvement blessé, la nuit du mercredi à jeudi, dans un quartier périphérique de la ville. Ses agresseurs, qui l'auraient enlevé à bord d'une voiture, ont dû se débarrasser de lui après l'avoir violemment passé à tabac. C'est grâce à l'un de ses amis, qui a assisté à l'enlèvement et qui a très vite porté plainte auprès des autorités, qu'il a pu être retrouvé et transféré à l'hôpital. Deux personnes ont été arrêtées suite à cette affaire. Le véhicule ayant servi au kidnapping a été également saisi.. Une journée de voteSur les 63.774 inscrits, seules 25.016 personnes ont exprimé leurs votes, vendredi dernier à Taza. Le taux de participation est de l'ordre de 42,36%. C'est une baisse considérable par rapport au taux enregistré lors des législatives l'année dernière. Celui-ci était de plus de 52%. Vendredi matin, la ville de Taza se réveille sous un nouveau visage. Epargnées durant toute la période de campagne électorale, les rues sont devenues du jour au lendemain submergées d'affiches et tracts. Les candidats aux communales ont donc joué leur dernière carte la veille du scrutin. Ils ont bouclé leurs campagnes par de grandes tournées à travers les différents quartiers de la ville. Objectif: laisser des traces visibles de leur campagne (affiches, tracts…) afin d'influencer le choix des électeurs, lors du vote, le lendemain. De notre correspondante, Amal TAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc