×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique

Elections communales 2003
El Jadida: Le MNP dame le pion au Parti de l'Istiqlal

Par L'Economiste | Edition N°:1602 Le 16/09/2003 | Partager

. La liste du président sortant n'a obtenu que 3 siègesLes électeurs d'El Jadida ne se sont pas déplacés massivement aux urnes vendredi. Les votants ont été en majorité des proches et des sympathisants des partis. Le jour du vote, quelques candidats sillonnaient la ville en voiture pour parer les manoeuvres des concurrents. A la fermeture des bureaux, seulement 26.694 électeurs ont voté sur un total de 63.508 inscrits. On a enregistré aussi 3.674 bulletins nuls, les voix exprimées sont donc de 23.020, à raison de 591,37 par siège. Très tard vendredi soir, l'animation était au rendez-vous à l'intérieur et aux alentours de la municipalité. Le MNP était dans son meilleur jour avec 9 sièges obtenus. Il est en tête, suivi par l'USFP (6 sièges). Les candidats et le comité de soutien du MNP sont constitués en majorité par des ex-membres du PI. Mécontents de leurs positions sur la liste, ils ont quitté le Parti de l'Istiqlal pour adhérer au MNP. L'avocat Abdelatif Toumi (tête de liste MNP) était secrétaire local du PI pendant des années. Il est à sa 3e réélection au Conseil municipal où il siégeait en tant que vice-président. La victoire de sa liste est considérée d'abord comme une revanche à l'encontre du PI qui n'a remporté que 4 sièges. Toumi se voit déjà nouveau président du Conseil municipal. Ses partisans ont fait la fête durant toute la nuit du vendredi avec des youyous et banderoles au logo de l'Epi qui a pu prendre le pas sur la Balance. Le PJD, qui espérait une percée significative, n'a pu décrocher que 5 sièges. Le RNI avec comme tête de liste, le président sortant, Ahmed Fayssel Kadiri, n'a eu que 3 sièges. L'ADL appuyé par le parlementaire Abderrahman Kamel n'a obtenu que 2 sièges. La tête de liste du PND considère sa mission réussie avec 3 sièges. Le MDS, le MP et l'UD ont pu avoir respectivement 1 siège chacun. De nouveaux élus issus de milieux professionnels diversifiés font leur entrée pour la première fois au Conseil municipal. C'est le cas du médecin Mohamed Besraoui du MNP, l'industriel Youssef Zahidi (tête de liste PI), Mohamed Mabrour vice-doyen à la faculté (USFP) et de Mohamed Ayoubi, cadre à la Banque Populaire. Les négociations vont bon train en ce moment pour constituer la majorité nécessaire au conseil. Pour les observateurs, le futur bureau devrait d'abord redonner confiance à la majorité écrasante de la population qui n'a pas voté, avant de se pencher sur les grands chantiers de la ville.De notre correspondant, Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc