×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

El Malki fait appel aux compétences de l'entreprise

Par L'Economiste | Edition N°:1624 Le 16/10/2003 | Partager

. Objectif: Rectifier le décalage et rendre l'école publique attractive. Pour y arriver, le Club Compétences Maroc a été crééLa réforme de l'enseignement entame sa quatrième année. Mais les résultats sont encore médiocres. «Le système éducatif national en général et l'école en particulier sont pris en otage par une perception négative. L'image de l'école publique ne cesse de se dégrader». Habib El Malki, ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse (MENJ), n'a pas mâché ses mots lors d'une rencontre le 14 octobre à Casablanca avec des opérateurs économiques et au cours de laquelle a été créé le Club Compétences Maroc. Une initiative du ministère dont l'objectif est d'accroître l'attractivité de l'école, via des expériences du monde de l'entreprise. Club Compétences Maroc devrait «contribuer à jeter les bases d'une nouvelle concertation entre la communauté éducative et le monde de l'entreprise», a tenu à souligner El Malki. Une sorte de plate-forme pour inculquer les valeurs de l'excellence et de la citoyenneté via des partenariats ciblés. En d'autres mots, il s'agit de favoriser une synergie de compétences interentreprises pour revaloriser l'école. Pour sa part, le MENJ compte mener un travail d'éclaireur, «loin des schémas classiques et des visions anachroniques».L'ambition à terme à travers la création du Club Compétences Maroc est d'arriver à un effet d'entraînement et une relation productive avec de grandes entreprises nationales et internationales. La nouvelle action du ministère est de mettre en place un partenariat win-win dans un couplage école/entreprise. L'apport du Club n'aura pas pour vocation de «cofinancer» le système éducatif, mais contribuer à structurer l'apport de ressources complémentaires. Pour les entreprises, leurs actions de sponsoring seront couronnées par un label de «bonne citoyenneté». Une campagne de communication «Education Maroc» (en français, arabe et amazigh) est actuellement en cours. Elle a pour objet de «donner de la notoriété et de la visibilité au projet des réformes en cours». Mais aussi de labelliser la communication du ministère et rectifier le décalage entre la perception négative du système éducatif et la réalité. L'intérêt est de mobiliser l'ensemble des partenaires. A. R.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc