×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

El Jadida: Opération de charme pour le produit golf

Par L'Economiste | Edition N°:2216 Le 17/02/2006 | Partager

. Accor Maroc et Monarch Travel veulent renforcer cette niche touristique. Les golfeurs dépensent 5 fois plus qu’un touriste classique  Les équipes au grand complet de l’agence de voyage Monarch Travel et les responsables commerciaux d’Accor Maroc se sont rencontrés le week-end dernier, au Sofitel Royal Golf d’El Jadida. “L’objectif est de développer une relation de confiance entre les deux partenaires pour mieux travailler ensemble”, souligne Réda Faceh, directeur commercial et marketing Accor Maroc. Ainsi, tout un programme de team building a été organisé en présence de Marc Thépot, DG du groupe, et de Ali Benaddou, DG de l’agence marocaine. A noter que celle-ci a des représentations en Allemagne, Angleterre, Espagne, France et Portugal. La  dernière réalisation de  Monarch Travel est l’édition d’une brochure “Spécial golf” destinée aux golfeurs nationaux et étrangers. Il s’agit de promouvoir des voyages golfiques sur mesure, au Maroc et à l’étranger. Le tourisme golfique, créneau porteur, séduit ainsi le groupe Accor. Le Royaume, pays aux températures clémentes, est par excellence un lieu de villégiature privilégié pour les golfeurs. L’offre est diversifiée via les 12 parcours répartis dans différentes villes. Parcours qui présentent chacun des données culturelles spécifiques. Le marché émetteur est en premier lieu l’Europe pour une raison essentielle de proximité. Il constitue avec ses 11 millions de golfeurs un potentiel de croissance intéressant. Pour dire, la Grande-Bretagne compte 2 millions de pratiquants, l’Allemagne 540.000, la France 385.000, l’Espagne 210.000, l’Italie 150.000 et la Suède 500.000. Le profil du golfeur se caractérise par un pouvoir d’achat de 5 fois supérieur à celui du tourisme balnéaire. Pour exemple, le budget d’un séjour hebdomadaire pour 54% des sportifs oscille entre 1.500 et 3.000 euros, est-il indiqué. Et hormis le pouvoir d’achat, la clientèle “senior” peut être motivée tout au long de l’année en raison de sa grande disponibilité. A l’évidence, 58% des golfeurs se déplacent hors vacances scolaires. Ils se déplacent aussi majoritairement en famille.


SPA, en vogue

UN hôtel dans un golf, c’est l’un des principaux atouts du parcours d’El Jadida. “L’activité golfique a un très bel avenir devant elle”, affirme Rachid Satouri, DG Sofitel Royal Golf. Pour moderniser le golf de la capitale des Doukkala, la CDG (Caisse de dépôt et de gestion) a investi quelque 10 millions de DH. Le SPA est une autre activité très en vogue. Le projet de l’espace balnéothérapie nécessitera à terme 18 millions de DH. En phase d’étude aussi, la modernisation de l’hôtel avec la Sogatour, filiale de la CDG.Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc