×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

El Jadida: Naufrage d’un voilier

Par L'Economiste | Edition N°:1929 Le 31/12/2004 | Partager

. C’est le deuxième bateau en 2 mois qui s’échoue sur les récifsLe voilier de plaisance “Susanne N°SSR97.761”, en provenance de Lanzarote des îles Canaries, et en direction de Gibraltar, s’est échoué près du phare Cap-Blanc à quelques kilomètres au nord de Jorf Lasfar, lundi dernier. Le bateau, battant pavillon anglais, avait à son bord 2 hommes et une femme, tous de nationalité anglaise. Le voilier naviguait en mauvais temps. Par inexpérience et à cause de la mauvaise visibilité, le timonier s’est fait surprendre par les récifs rocheux des côtes d’El Jadida. Les plaisanciers ont été sauvés grâce aux habitants de Douar Ouled Brahim, qui sont des marins. A marée basse et à 1 kilomètre de la côte, les naufragés ont été légèrement blessés. Les marins de Douar Ouled Brahim ont aidé les sinistrés à regagner la côte. Les représentants des autorités locales, les éléments de la gendarmerie et la délégation des pêches maritimes sont intervenus. En état de choc, les plaisanciers ont été évacués vers l’hôpital Mohammed V à El Jadida. C’est le 2e naufrage en l’espace de 2 mois. Les petits voiliers, généralement propriété de marins amateurs, se font facilement surprendre par les reliefs particuliers des lieux. Le balisage, avec des phares datant de la période coloniale, n’est plus approprié. Ne disposant que d’une seule vedette pour les interventions, les moyens de sauvetage sont aussi très limités dans la province. Aucun hélicoptère n’est disponible pour les sauvetages en haute mer. Et les plongeurs-sauveteurs des sapeurs pompiers ne sont pas autorisés par leur commandement à intervenir en mer. En attendant, 2 à 3 voiliers par an continuent d’échouer sur les rivages rocheux des côtes d’El Jadida. Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc