×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

El Jadida: Les chantiers de l’Alliance française

Par L'Economiste | Edition N°:2210 Le 09/02/2006 | Partager

. Des certifications en hôtellerie, tourisme et français du secrétariat au programme . Une nouveauté: L’arabe dialectal pour les étrangers  L’Alliance franco-marocaine d’El Jadida (AFM) a connu de nouveaux réaménagements. Ses locaux ont été modernisés à la satisfaction des 1.300 inscrits cette année. Les nouveaux rayonnages et la salle de lecture de la médiathèque, qui est très fréquentée, sont autant d’invites à se pencher sur la langue de Molière. Un autre espace a été réservé pour des connexions Internet gratuites à l’attention des adhérents. «Cette année, il y a aussi une nouvelle réorganisation de l’apprentissage du français langue étrangère (FLE), indique Philipe Salis, nouveau directeur de l’AFM. Ce dernier précise que l’objectif n’est pas de dispenser des cours de rattrapage des systèmes scolaires. Mais plutôt de développer des méthodes d’apprentissage basées sur la communication. «L’essentiel est que l’apprenant ou l’élève puisse parler aisément le français au-delà des compétences scolaires», est-il indiqué. Des chantiers entamés depuis l’année dernière sont encore en cours d’élaboration. Ainsi, dix professeurs sont partis en formation à Paris, en juillet dernier. Une qualification qui permettra aux adhérents d’obtenir facilement leurs diplômes: le DELF (diplôme d’études en langue française) et le DALF (diplôme approfondi en langue française). Cette année, la majorité des apprenants est issue des cycles primaire, collège et lycée. Des cours pour adultes sont également dispensés, notamment l’alphabétisation en français. Pour la première fois aussi, les étrangers -en majorité Français– pourront apprendre l’arabe dialectal. Le FOS (français sur objectifs spécifiques) est aussi inscrit dans l’agenda de l’Alliance. Cette discipline, qui s’adresse aux employés et au personnel des entreprises, est prévue pour 2007. Elle sera certainement très sollicitée avec l’installation des industries hôtelières dans la région. Autre innovation, la préparation aux certifications de la Chambre de commerce de Paris. La première promotion qui sera mise en place est celle du français de l’hôtellerie et du tourisme. La seconde concernera le français  du secrétariat. Par ailleurs, l’Alliance qui avait ouvert l’an dernier une antenne à Azemmour pour se rapprocher des élèves a aussi pour projet la création d’un centre à Sidi Bennour, en partenariat avec la délégation du MEN. «Nous attendons que nos professeurs soient formés pour être opérationnels dans cette ville», affirme Salis. Le chantier culturel est également lancé. Le programme est ficelé jusqu’en juin. Les activités culturelles sont très diversifiées. Des rencontres-débats avec des auteurs, des ateliers-formations, du théâtre, des expositions et des conférences sont prévus. Du cinéma aussi et des concerts. A noter qu’une semaine de la francophonie est prévue en mars prochain. La confédération helvétique y sera à l’honneur. Enfin, pour fêter la fin de l’année scolaire, l’Alliance organise trois concerts de rock en plein air pour les jeunes. Le prix d’entrée est fixé à 5 Dh, histoire de permettre au maximum de personnes d’en profiter. De notre correspondant, Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc