×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

El Jadida: Le lycée Ibn Khaldoun fête ses 80 ans

Par L'Economiste | Edition N°:2021 Le 16/05/2005 | Partager

. De nombreuses personnalités y ont fait leurs études. Il a été construit en 1925 et s’appelait Collège MazaganDes copains d’avant, anciens élèves du lycée Ibn Khaldoun, sont venus de différentes régions du Maroc pour se rencontrer après de nombreuses années. Et ce, pour fêter les 80 ans de leur antique institution, samedi 14 mai. Une semaine durant, une série d’activités culturelles et d’inaugurations étaient au programme. La manifestation a été organisée avec la participation de l’Association Doukkala. Cette dernière a invité 25 personnalités publiques et des notoriétés, hommes et femmes, pour assister à l’événement. Pour la petite histoire, c’est en 1925 que 4 salles de classe et une crèche avaient été construites dans l’emplacement actuel du lycée Ibn Khaldoun. En 1932, l’école a été agrandie pour devenir le Collège Mazagan. Pour augmenter la capacité du collège, 10 autres classes ont été construites durant les années 40. Le Collège Mazagan voyait affluer des élèves de tout le sud marocain, car c’était le seul établissement dans cette partie géographique qui dispensait de l’enseignement type français. Un internat d’une capacité de 200 lits a été édifié en 1950 pour accueillir les élèves de plus en plus nombreux. L’enseignement marocain n’a commencé à être dispensé au lycée qu’après l’indépendance en 1956. Ce samedi 14 mai donc, les anciens élèves ont visité le chantier en cours pour la construction d’une salle couverte de sports au lycée Ibn Khaldoun. Au programme aussi des expositions de photos des anciens élèves et les matériels didactiques anciens encore sauvegardés par l’établissement. Son directeur Abdessalam Rahali a en projet la construction d’un musée pour ces matériels qui tracent l’évolution de l’enseignement au Maroc. Les actuels élèves ont présenté des projets et des productions artistiques à leurs prédécesseurs. Durant la semaine, des conférences et des compétitions ainsi que des visites aux Complexes chimiques de Jorf Lasfar et des sites historiques ont été organisées.


Célébrités

Des personnalités publiques et des notoriétés sont passées par les bancs du Collège Mazagan/Lycée Ibn Khaldoun. Le plus ancien élève restera sans conteste Abdelkrim El Khatib, qui a quitté le collège en 1937. Le général de division, Hosni Benslimane était à la tête, déjà, de l’équipe de football du lycée. Il a quitté l’établissement le 22 octobre 1948 pour à l’époque le Collège impérial de Rabat. Le général Abdelhak Kadiri avait obtenu son baccalauréat en 1956. Abdelkrim Bencherki, PDG Diac, a quitté Ibn Khaldoun le 30 juin 1957. André Azoulay était venu du Lycée Mangin de Marrakech. Après, il est parti d’El Jadida où il était interne en 1960 pour devenir journaliste en France. L’écrivain Driss Chraïbi aussi a quitté Ibn Khaldoun en 1962. Mustapha Sahel, actuel ministre de l’Intérieur, est resté jusqu’en juin 1962. M’fadel Lahlou, ancien ministre de l’Habitat, Ahmed Fayssel Kadiri, patron de DAF ou encore Omar Fassi Al Fihri, ancien ministre de l’Enseignement supérieur, sont également passés par là.De notre correspondant, Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc