×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

El Jadida: Dar Talib s’ouvre sur son environnement

Par L'Economiste | Edition N°:2261 Le 24/04/2006 | Partager

. Objectif: Rehausser l’image de l’institution de bienfaisance Une journée porte ouverte a été organisée, dernièrement, par l’association de Dar Talib à El Jadida. La manifestation s’est déroulée sous le thème «L’Entraide nationale au service de l’INDH». L’objectif est d’ouvrir l’institution sur son environnement économique et social. «Et de sensibiliser ainsi la population sur les missions de soutien aux enfants défavorisés par les aléas de la vie», ajoute Ahmed Jabrane, directeur de Dar Talib. Il s’agit également de montrer le rôle prépondérant de ce genre de maisons qui oeuvrent pour la scolarisation et la lutte contre l’exclusion et la pauvreté. Des activités artistiques ont été animées par les petits pensionnaires de Dar Talib. C’était l’occasion pour eux d’exprimer leurs compétences dans les domaines du théâtre, des shows musicaux et des créations. «Nous voulons surtout en finir avec les préjugés véhiculés par une partie de la population», est-il indiqué. L’établissement d’El Jadida compte 140 garçons, en majorité des démunis et des orphelins issus du monde rural. Ces derniers sont âgés de 8 à 24 ans. Ils poursuivent leurs études du primaire au baccalauréat. «Notre devoir est de leur assurer le gîte, le couvert et l’habillement», explique Jabrane. La gestion est, quant à elle, assurée par l’association. Seulement, les ressources de l’institution sont très limitées mais «heureusement que des bienfaiteurs apportent de la joie à nos enfants». Par ailleurs, des médecins privés et publics s’en occupent bénévolement. De fait, l’accès aux soins et aux médicaments est une des préoccupations de Dar Talib. Enfin, l’intégration des pensionnaires dans leur environnement social est jugée prioritaire. Et durant l’année, des programmes spécifiques sont mis en place pour que leur éducation et formation soient adaptées aux réalités socioéconomiques.De notre correspondant,Mohamed Ramdani

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc