×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

El Hadi: «Nous serons dans les délais»
Entretien avec le président de l’Agence Tanger Med

Par L'Economiste | Edition N°:2407 Le 23/11/2006 | Partager

Saïd El Hadi, président du directoire de l’Agence spéciale Tanger Med se veut confiant dans les délais. C’est en juillet 2007 que les premiers conteneurs accosteront sur les quais du port. Le détail de cette entrée en scène de Tanger Med.. L’Economiste: A quel niveau se trouve actuellement la réalisation du port?- Saïd El Hadi: Sur le port proprement dit, les gros travaux ont été achevés en juillet dernier. La digue et une grosse partie du dragage ont été posées. Je dois signaler que les délais ont été respectés, la convention ayant fixé la durée des travaux à trois ans.Sur les quais, les travaux sont en cours. Il s’agit du quai à conteneurs, du terminal vraquier et celui des hydrocarbures. Tout devra être achevé dès la fin de cette année. C’est à cette date que le concessionnaire du premier terminal, le groupement APM Terminal devra démarrer ses propres travaux d’aménagement. Ils seront finis vers l’été 2007. Les autres concessionnaires démarreront également leurs travaux de manière progressive. . A quelle date démarrera l’exploitation du premier terminal?- L’exploitation industrielle du port se fera l’été 2007, celle de l’exploitation commerciale du premier terminal à conteneurs se fera à partir du mois de juillet. En dehors des travaux sur site, il y a d’autres travaux qui se font au niveau des équipements à l’étranger. APM Terminal a des équipements en construction, portiques à quai et de parcs de conteneurs qui arrivent sur le site au premier trimestre de l’année prochaine. Les remorqueurs du port sont en construction. Ils seront livrés au premier trimestre 2007. On prévoit aussi de lancer un troisième terminal à conteneurs sur le quai initialement prévu pour le Roro. Ce sont des travaux qui devront démarrer de 2007 jusqu’en 2009. Le port passagers et Roro dont la réalisation commence dans un an entreront en service à l’été 2009. Au premier trimestre 2008, le premier terminal à conteneurs sera entièrement opérationnel sur toute sa capacité. Le deuxième terminal sera prêt pour son démarrage. Quant aux infrastructures de connexion, l’autoroute est prévue pour l’été 2007, la voie ferrée pour mars 2008. . Quel scénario prévoyez-vous pour le démarrage du port?- A l’été 2007, nous aurons un démarrage «industriel» dans la mesure où le premier terminal va fonctionner, mais le port sera toujours en chantier.C’est la première tranche du premier terminal à conteneurs qui démarrera, sur 400 mètres de quai et 40 hectares. Il sera équipé avec cinq portiques de quai et quinze portiques de parc. A cette date, nous serons encore en travaux. Pour assurer un fonctionnement correct du port, une zone de contrôle d’accès sera installée. Ses travaux sont en cours à l’entrée du port. Y seront installés les services de la Douane, la sécurité et autres. . Plusieurs centaines de personnes vont travailler au port. Qu’est-ce qui a été prévu pour leur accueil?- Ils seront logés au sein de ce que nous appelons le centre tertiaire. Ce dernier sera ouvert au premier trimestre 2008. C’est l’espace qui fera office de centre de vie dans le port. Il sera constitué d’un ensemble de bureaux et d’infrastructures- commerces, services bancaires, gare ferroviaire, gare routière, parking pour le personnel- où seront installés tous les acteurs de la communauté portuaire, etc. Nous avons pensé à mettre cela sur un site organisé de dix hectares à peu près. C’est lui aussi qui accueillera les transitaires, les compagnies maritimes,…. Comment vont être installés les acteurs portuaires?- La grande orientation au niveau de ce port est de ne pas avoir de problématique d’espace. Tout professionnel intéressé par l’activité portuaire doit trouver l’espace pour s’installer, que ce soit des bureaux, entrepôts ou autres, presque sans limitation. Nous avons mis en place un montage pour garantir toute la capacité nécessaire et suffisante pour l’ensemble des opérateurs à la location. L’orientation envers les acteurs maritimes est centrée sur l’ouverture, mais sur la base du profession-nalisme avec un cahier des charges, des procédures et quelques exigences au niveau du fonctionnement pour per-mettre au port de travailler de la manière la plus professionnelle possible.


TMSA se projette dans l’après-2007

Même après l’entrée en service du port, TMSA ne va pas chômer. En effet, selon le président de son directoire, l’Agence continuera ses missions de développement, de promotion et mise à niveau du port, en tant qu’autorité portuaire. Elle aura même un rôle plus opérationnel à tenir, celui de la gestion directe du port passagers et Roro. «L’activité n’est pas d’une complexité opératoire élevée pour requérir une présence commerciale étendue», note El Hadi. Au contraire, mieux vaut une structure complètement indépendante pour gérer le terminal afin qu’il puisse être le plus ouvert possible à l’ensemble des opérateurs intéressés.Propos recueillis par Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc