×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Egypte/Attentats: Les arrestations en cours

Par L'Economiste | Edition N°:2263 Le 26/04/2006 | Partager

. Dix personnes déjà appréhendéesLA police égyptienne a arrêté mardi dix personnes soupçonnées d’implication dans le triple attentat qui a frappé la veille la ville touristique de Dahab sur la mer Rouge, tuant 18 personnes dont des étrangers. Trois des suspects, originaires du Caire, sont des informaticiens arrivés à Dahab à la veille des attentats et qui l’ont quittée moins d’une heure plus tard. Ils ont été arrêtés à un barrage des forces de l’ordre, portant de faux papiers d’identité et l’un d’eux était blessé au nez. La presse gouvernementale a indiqué que les premiers éléments de l’enquête montraient un lien possible entre les attaques de Dahab et celles de Taba (34 morts en octobre 2004) et Charm el-Cheikh (près de 70 morts en juillet 2005). Celles-ci avaient été imputées par la justice égyptienne au groupe islamiste Al-Tawhid wal Jihad, dont plusieurs membres sont actuellement jugés. Les autorités ont cherché à se montrer rassurantes après les attentats, l’industrie touristique présentant le premier secteur de l’économie égyptienne. Alors que les analystes ont affirmé que «les attaques dans la ville balnéaire de Dahab montraient la vulnérabilité de l’Egypte, devenue une cible privilégiée du terrorisme. Le Sinaï a en effet été touché par trois séries d’attentats en 18 mois».Aucun mouvement de panique n’a été signalé dans les heures ayant suivi l’attaque à Dahab, qui accueille annuellement entre 80.000 et 100.000 touristes, ou dans la station balnéaire voisine de Charm el-Cheikh. Les premiers voyagistes européens, allemand TUI et Thomas Cook, ont déjà suspendu toutes excursions dans le Sinaï. Par ailleurs, les autorités égyptiennes avaient rejeté dans un premier temps la thèse de l’attaque-suicide, faisant état de bombes actionnées à distance. Selon le ministère de l’Intérieur, «vingt Egyptiens et trois étrangers ont été tués et 62 personnes blessées (42 Egyptiens et 20 étrangers)». Les attentats ont visé deux restaurants, Nelson et Alaeddine, et le supermarché Ghazala. Il est situé dans la station balnéaire au sud-est du Sinaï. Un endroit très fréquenté lors de ce long week-end en Egypte, férié pour les Pâques coptes et Cham al-Nassim (fête du printemps). Dahab, située à quelque 530 km du Caire par la route, fait partie d’une région touristique comprenant Charm el-Cheikh et Sainte-Catherine. Charm el-Cheikh avait été frappée par un attentat-suicide en juillet 2005 qui avait fait plus de 70 morts. En octobre 2004, la ville de Taba, dans le Sinaï, avait été visée, 34 personnes ayant trouvé la mort. Le président Hosni Moubarak a affirmé que «les responsables de cet acte terroriste hideux doivent êtres pourchassés et punis conformément à la loi». La communauté internationale a immédiatement condamné les attentats, le président américain, George W. Bush, parlant d’acte «odieux». Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc