×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

EDITORIAL

Par L'Economiste | Edition N°:155 Le 24/11/1994 | Partager

Comment y voir clair dans les télécommunications?
En réalité il est en train de se passer dans ce domaine ce qui est arrivé dans tous les domaines techniques de cette fin du XXème siècle. D'abord, les nouveaux produits et services sont du luxe, réservé aux "happy few", et puis ils s'étendent à des usages plus larges, généralement professionnels, et deviennent alors la chasse gardée des techniciens. Enfin, ils glissent vers la grande consommation, et celle-ci devient à la fois usager et décideur. Cela s'est passé pour l'électricité, puis pour l'informatique et maintenant c'est au tour des télécommunications.

Jusqu'à présent, il s'est vu que les pouvoirs politiques ou les techniciens freinent le mouvement. Jamais il ne s'est vu qu'ils soient parvenus à l'arrêter.

Les télécommunications marocaines sont sur la fin de la deuxième phase et se préparent à la troisième. Le premier congrès réseaux télécoms-94, monté par des initiatives privées, est le signe que l'environnement économique est prêt pour passer à la troisième phase.

Mais ce n'est pas simple. Surtout quand le maître d'oeuvre du changement, Ministère des P et T et ONPT, détient aussi le monopole technique et de décision. Il en découle des situations ambiguës. Ambiguës pour l'Office, pour son ministère de tutelle, pour les partenaires privés aux marchés publics des grands équipements, pour les candidats à l'investissement et aussi pour les usagers, qui ne sont pas encore décideurs de leur consommation. Il est donc d'autant plus important que des voix multiples s'élèvent pour sortir les télécoms du domaine réservé des techniciens et que le pouvoir de décision passe de l'autre côté du guichet, chez le consommateur qu'est l'entreprise.

Nadia SALAH

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc