×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

E-business: Priorité aux transactions "inter-Maroc"

Par L'Economiste | Edition N°:471 Le 25/03/1999 | Partager

· Se lancer sans délai dans un e-business d'abord maroco-marocain

· Une opportunité pour l'export

· Trois conditions: Prise de risque, rapidité et flexibilité


"Just do it, comme dirait Nike", a insisté M. Larry Martinez lors du déjeuner-débat sur le "Commerce électronique, opportunités et obstacles pour le Maroc", organisé par la Chambre Américaine de Commerce, le mardi 23.
M. Martinez, professeur à California State University, a martelé l'audience sur les bienfaits du commerce électronique et sur la nécessité de franchir le pas. Pour lui, le Maroc a de très fortes chances pour réussir son arrimage au courant du commerce sur le Web pourvu qu'il réunisse les conditions suivantes: la prise de risque, la rapidité et la flexibilité des opérateurs.
Il faut commencer et le plus vite possible, a insisté, pour sa part, M. Driss Laraki, directeur général de ConnectCom (opérateur d'Internet).

Le consommateur est le premier gagnant, car sur Internet le site donne tous les détails sur les produits. Ces données sont de plus très facilement mises à jour par le vendeur. Ajustement que ne permet aucun autre support. M. Laraki invite en outre tous les fournisseurs à être vigilants et investir le maximum pour l'élaboration de leur site qui sera leur vitrine à travers le monde entier. "Car un client non satisfait peut voir ailleurs, sans même se déplacer de sa chaise", a-t-il ajouté.
Pas de frais de distribution, pas de contraintes de temps, ni d'espace. Commander à n'importe quelle heure et pour n'importe quel endroit.
Les arguments ne manquent pas et l'on doit d'abord commencer par un commerce "inter-Maroc" avant de se lancer à l'international.
Dans ce cas, les problèmes de paiement dénoncés par plusieurs personnes n'ont plus leur raison d'être. Le paiement peut s'effectuer à la livraison du produit. La vente à l'export par Internet est aussi une aubaine pour le Maroc qui, de plus, ne présente aucune difficulté de paiement, a tenu à souligner M. M'Hamed Benabdellah, chef de division à l'Office des Changes.


Les chiffres et les formes


Il existe actuellement quelque 400 millions de pages Web et 24.000 nouveaux produits sont annuellement offerts sur Internet.
Pour l'année 1998, à elle seule, près de 1,5 million de nouvelles offres en ligne ont été répertoriées.
Quant aux types de commerce électronique, les spécialistes en dénombrent trois:
· Le B2B: Business to Business ou commerce entre entreprises
En l'an 2000, ce type de commerce -qui est sans conteste le plus important en termes de chiffre d'affaires- devrait représenter un volume d'affaires de l'ordre de 250 milliards de Dollars.
· Le B2C: Business to Consumer ou commerce d'entreprise à particulier.
Ce genre de business revient au consommateur de 66% moins cher par rapport à l'achat par téléphone. Une des firmes qui se sont illustrées en la matière est Dell Computer. Celle-ci a atteint des niveaux vertigineux de croissance de son chiffre d'affaires, en vendant des ordinateurs à des prix défiant toute concurrence, faisant ainsi d'importantes économies sur les frais commerciaux.
· Le C2C: Consumer to Consumer ou ventes aux enchères par Internet.
Cette forme de commerce permet de suivre les techniques de vente aux enchères et se manifeste par des gains non négligeables aux niveaux des prix d'acquisition des produits sollicités.

Wissal SEGRAOUI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc