×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Dyar Essaâda à Casablanca : L'état d'avancement de la première tranche

Par L'Economiste | Edition N°:612 Le 08/10/1999 | Partager

· Un partenariat entre des industriels et un promoteur pour créer 600 logements sociaux pour les employés

· Un projet financé par la Banque Populaire à hauteur de 65 millions de DH
Les promoteurs du projet de logement social Dyar Essaâda dressent aujourd'hui un premier bilan sur l'état d'avancement des travaux. Sur 44 immeubles, 24 sont réalisés à 75% concernant le gros oeuvre. «Nous pouvons même livrer la première tranche de 320 logements en moins de 18 mois», indique M. Chakib Bennani, directeur de GIP, promoteur du projet. Quatre appartements ont été réalisés pour servir de modèles aux clients. Une autre tranche de 280 logements sera réalisée dans une deuxième phase. Selon M. Bennani, près de 300 logements sont déjà vendus et il y a plus de 100 réservations écrites pour la deuxième tranche.
Sur une superficie globale de 28.000 m2, le projet entre dans le cadre du programme des 200.000 logements. Il prévoit six sortes d'appartements dont les superficies varient entre 41 et 71m2 et à des prix variant entre 120.000 et 180.000 DH.
Ces prix sont accessibles aux ménages à faible revenu (entre 2.500 et 3.600 DH par mois). «Un ménage qui épargne 1.000 DH pendant deux ans pourra constituer une avance et donc devenir éligible», note M. Bennani.
Les mensualités varient entre 700 et 1.200 DH. Rappelons que ce projet a fait l'objet d'une convention signée entre l'Assobso (Association des Opérateurs Economiques de la Zone Industrielle de Ben M'sik-Sidi Othmane) et le promoteur GIP (Gestion Immobilière Plus). A travers ce projet, les industriels entendent loger leur personnel.
Des facilités ont été octroyées aussi bien par les patrons de la zone industrielle que par le promoteur pour permettre au maximum d'employés de bénéficier de ce projet. Ces employés sont prioritaires quant à l'achat et au choix des appartements. Des prix spéciaux leur sont également accordés avec des avances qui avoisinent des fois les 10.000 DH. Côté financement, le coût global du projet est évalué à 95 millions de DH dont la charge foncière est de 13 millions de DH. La première tranche est financée à hauteur de 35 millions de DH par des concours bancaires et la deuxième pour l'équivalent de 30 millions de DH. Les promoteurs regrettent de ne pas pouvoir obtenir de financements auprès du CIH. Ce dernier a mis huit mois sans donner de réponse, ce qui a obligé les promoteurs à recourir à la Banque Populaire qui a donné son aval en moins de 15 jours, confie M. Bennani.

Hicham RAÏQ

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc