×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Du charbon pour les écoliers de Sidi Boubker

Par L'Economiste | Edition N°:2421 Le 13/12/2006 | Partager

. Une action de l’association «Les Enfants de Zellidja». Une école et ses 3 annexes en bénéficient L’association «Les Enfants de Zellidja» a fait don d’une importante quantité de charbon à l’école Ibn Toumert et ses trois annexes, unique école primaire de la commune rurale de Sidi Boubker. Cette initiative, inscrite dans le programme annuel de l’association, a été soutenue, cette année, par des membres de l’association «Les Enfants de Zellidja  de l’Oriental» en Europe, solidaires avec leur commune natale. Par la même occasion, l’association a remis un chèque, pour la même fin, au conseil de gestion de l’école Ibn Toumert.Grâce à ce soutien, les écoliers de Sidi Boubker peuvent se réchauffer durant toute cette période hivernale pendant laquelle le thermomètre descend au-dessous du zéro et peut même atteindre moins 5 degrés. Cette action est encore plus significative non seulement du fait que la localité de Sidi Boubker se distingue par un froid rigoureux, mais surtout que la majorité des écoliers est issue de familles socioéconomiquement défavorisées, souligne Bachir Bouamoud, responsable des affaires culturelles et sociales de l’association. Au menu, déclare à L’Economiste Benali Sadequi, président de l’association, une aide vestimentaire au profit d’une centaine d’élèves démunis est programmée pour le mois de janvier 2007. Située dans la province de Jerada à 30 kilomètres environ au sud-est de la ville d’Oujda, à proximité de la frontière algérienne, la commune rurale de Sidi Boubker est une ancienne cité minière qui a beaucoup donné au pays. A ce jour, cette localité, encore marginalisée,  enregistre un taux de pauvreté de 16,42%, selon le Recensement général de la population et de l’habitat 2004. Le déficit en matière de développement social et humain, attribué au manque d’ouvrage, incite la population à l’exode vers les grandes villes de la région ou à l’immigration vers l’Europe. Aussi, la population de Sidi Boubker est-elle passée, d’après le GRPH 2004, entre 1994 et 2004, de 3.515 à 2.807 habitants. Le nombre de ménages, lui aussi, a enregistré une régression en passant de 641 à 547 durant la même période.M. Z.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc