×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Douanes: offre de dialogue avec les industriels

Par L'Economiste | Edition N°:32 Le 04/06/1992 | Partager

L'Administration des Douanes se dit "pour le dialogue avec les industriels". Elle est "prête à écouter leurs propositions et prendre les mesures indispensables d'adaptation". C'est ce qu'a indiqué M. Jaï El Hokimi devant les membres de la CGEM.
Promouvoir les documents pour gagner du temps et réduire les coûts, et aligner les procédures sur les grands partenaires commerciaux du Maroc, tels sont les deux objectifs de la Douane a déclaré M. Jaï El Hokimi, Directeur Général de l'Administration des Douanes et Impôts Indirects au cours de la réunion tenue avec les industriels à la CGEM.
Il s'agit en effet, de rendre "l'environnement du passage en douane semblable à celui des entreprises européennes, car le contrôle douanier ne doit jamais entraver la circulation des marchandises" a-t-il souligné. Dès lors, il s'agit de cibler le contrôle selon les activités et le secteur, annonce le Directeur.

Certaines actions ont été mises en oeuvre: document unique, système harmonisé, visite sélective ou encore dédouanement à domicile. Mais les industriels se demandent quels moyens la Douane pourrait mettre à la disposition du tissu industriel pour assurer sa protection.
La politique de protection qui a été mise en oeuvre est "irréversible". Il ne reste plus de restrictions contin-gentaires.
Aussi, faut-il "se battre pour être concurrentiel". Par ailleurs la réduction du nombre de taux et la rationalisation des tarifs va réduire le nombre des contrôles et sera être plus dissuasif que la répression. "Le passage en douane étant important, surtout à partir de 1993, il faut lui accorder une attention particulière et l'améliorer au maximum" a noté M. El Hokimi. Là, la contribution de la Douane est essentielle. Elle garantit aux industriels une réponse en 24h. Le dédouanement à domicile est là pour accélérer le processus et écourter les délais, surtout pour le contrôle avant dédouanement. Quand au contrôle sélectif pour opérations répétitives et les importations régulières et pour lequel les industriels demandent un dédouanement rapide, "la Douane souhaiterait être constamment informée par les concernés" invite M. Hokimi. Il en est de même de la question des droits de douanes sur les intrants pour laquelle il est proposé aux importateurs d'adresser une demande à la Douane ou au Ministère du Commerce et de l'Industrie pour obtenir satisfaction. "Il s'agit d'institutionnaliser un dialogue constant" a noté M. El Hokimi.

Pour résoudre le problème de la taxation des manquants, qui crée des contentieux entre les transporteurs et les importateurs, il est nécessaire de promouvoir les normes appliquées en Europe. Par ailleurs le remplacement sera accepté si la marchandise ne reste pas stockée plus d'un mois. Les normes sont également nécessaires pour dépasser les prix planchers. Pour la Douane, ces derniers "ne devaient pas durer". D'où l'urgence de trouver d'autres mesures de protection à part les tarifs douaniers.
Un autre problème qui se pose pour les industriels est le dumping. Là aussi, on estime qu'une politique d'harmonisation est nécessaire. C'est la normalisation qui va régler tout car, estime M. El Hokimi "appliquer des mesures anti-dumping à un pays, c'est lui déclarer la guerre".
Tout le temps évoqué par les industriels, le problème de la contrebande semble "s'institutionnaliser", selon plusieurs industriels. Cependant, pour M. El Hokimi, on a tendance à "grossir ce phénomène". A part pour quelques secteurs, il s'agit de produits fabriqués au Maroc qui empruntent les circuits de distribution identiques à ceux de la contrebande.

L. Ta.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc