×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Dossiers

Dossier Emploi
Enseignement supérieur: De nouveaux doyens

Par L'Economiste | Edition N°:1657 Le 08/12/2003 | Partager

. Abdelaziz El Bouadili, doyen de la Faculté des sciences et techniques de Beni MellalAbdelaziz El Bouadili, 41 ans, est chimiste de formation. Il a obtenu une licence de chimie de la Faculté des sciences de Rabat en juin 1982. Deux années plus tard, il décroche un DEA en chimie-physique à la Faculté des sciences de Dijon et en juin 1985, son doctorat de 3e cycle en chimie-physique organique à la même faculté. L’année suivante, il obtient un DESS en céramiques et plastiques à la Faculté des sciences de Dijon également. En 1988, il est docteur d’Etat en chimie-physique sous le double sceau de l’Université de Bourgogne (France) et de l’Université Cadi Ayyad en 1990, il décroche un postdoctorat en chimie à Emory University, Atlanta, Georgia. De retour au Maroc, il est recruté en 1991 en tant que maître de conférences à la Faculté des sciences et techniques de Guéliz (à Marrakech) et donne des cours magistraux et travaux dirigés de chimie générale et chimie organique. En 1992, il est membre du conseil de l’Université Cadi Ayyad. C’est en 1994 qu’il quitte Marrakech pour Beni Mellal, sa ville natale. Il enseigne alors à la Faculté des sciences et techniques la chimie générale, la chimie organique, la chimie de l’eau et la chimie de l’environnement. En parallèle, il est chef de département de Chimie et Environnement, jusqu’en avril 1997. Date à laquelle il devient vice-doyen de la faculté, un poste qu’il occupait jusqu’à sa dernière nomination. De 1989 à 2002, Abdelaziz El Bouadili était chercheur associé à Emory Université of Atlanta. En plus de sa fonction de doyen, il continue à diriger l’unité de formation et de recherche, UFR chimie appliquée et sciences de l’environnement, où il encadre des thèses de doctorat. . Abdeljaouad Sekkat, doyen de la Faculté des lettres et sciences humaines de MohammédiaAbdeljaouad Sekkat, 56 ans, a entamé sa carrière dans l’enseignement en 1968, la même année de l’obtention de sa licence en littérature arabe. De 1980 à 1984, il est inspecteur de l’enseignement secondaire. DES en poche en 1984, il devient professeur assistant et ce jusqu’en 1990, année où il décrochera son doctorat d’Etat. De 1990 à 1994, il est alors professeur habilité et prend en charge le département de Langue et de Littérature arabes à la Faculté des lettres et sciences humaines de Mohammédia.En 1997, ce natif de Marrakech est promu vice doyen de la même faculté (1997-2002) puis doyen par intérim (2002-2003).Abdeljaouad Sekkat est expert international en pédagogie auprès de l’Isesco et membre créateur de l’Association de la recherche en littérature de l’Occident musulman.Il est aussi l’auteur de plusieurs ouvrages en arabe et d’articles parus dans des revues nationales et internationales.N. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc