×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Dossier Emploi
CGEM: Une femme à la tête de la Fédération des industries de la mer

Par L'Economiste | Edition N°:1621 Le 13/10/2003 | Partager

. Khadija Doukali est aussi secrétaire générale de l'Association des femmes chefs d'entreprise du MarocKhadija Doukali Tahiri, 41 ans, vient d'être élue présidente de la Fédération des industries de la mer de la CGEM (confédération générale des entreprises marocaines). Elle remplace à ce poste Mohamed Benjelloun qui, lui, est devenu président d'honneur de la fédération. Après un bac B (sciences économiques) au lycée Lyautey I à Casablanca, cette native d'El Jadida intègre le cycle normal de l'ISCAE (institut supérieur de commerce et d'administration des entreprises). Lorsqu'elle en décroche le diplôme au bout de quatre années, elle rejoint Paris XIII où elle obtient un DEA (diplôme d'études approfondies) en stratégie financière et industrielle internationale. Actuellement, elle prépare le MBA de l'ESCAP-EAP de Paris et participe sur place aux séminaires deux week-ends par mois. Khadija Doukali est administrateur-directeur général de la société de pêche hauturière et valorisation des produits de la mer (PEVAP) et directeur général de l'entreprise Annamssaouia SARL. Au niveau associatif, elle est très active. Elle est membre du Bureau de la CGEM, coprésidente de l'Association professionnelle des armateurs de la pêche hauturière au Maroc (APAPHAM). Elle est également secrétaire générale de l'Association des femmes chefs d'entreprise du Maroc (AFEM). Enfin, elle est membre élu à la Chambre maritime de l'Atlantique nord et membre du Conseil national du commerce extérieur (CNCE). Au sein de la Fédération des industries de la mer, elle compte poursuivre le travail de l'ancien bureau, à savoir décrocher un contrat-programme pour le secteur et participer à l'élaboration du code des pêches maritimes. Khadija Doukali, mariée et mère de deux enfants (Meryem et Mamoun), consacre son temps libre à sa petite famille. Elle dit aimer le sport, la musique et la lecture.N.B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc