×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Divorcer par texto, c'est possible… en Malaisie

Par L'Economiste | Edition N°:1572 Le 31/07/2003 | Partager

. Quand NTI et interprétation de l'islam se rencontrentL'autorisation accordée par un tribunal islamique en Malaisie aux hommes de divorcer au moyen d'un simple texto, a provoqué un tollé parmi les défenseurs des droits des femmes dans ce pays à majorité musulmane, et suscité la désapprobation du Premier ministre Mahathir Mohamad. Le chef du gouvernement, qui s'efforce de promouvoir les nouvelles technologies en Malaisie, a indiqué mardi qu'il n'appréciait pas l'idée d'un divorce via le SMS.«Aujourd'hui, on peut même divorcer de sa femme en envoyant des messages« composés sur le téléphone portable, a déclaré le Premier ministre au cours de l'inauguration d'un centre régional du géant suédois des télécoms Ericsson à Cyberjaya (50 km au sud de Kuala Lumpur).«Je ne suis pas très enthousiasmé par ce genre de pratique, mais ils disent que c'est parfaitement légal, parfaitement islamique. Je pense que si les gens veulent divorcer de leur femme, ils devraient avoir sur cette question une approche beaucoup plus personnelle«, a-t-il ajouté. «Nous pensons bien sûr qu'au lieu d'envoyer des messages vous devriez avoir en face de vous la femme superbe dont vous allez divorcer... peut-être va-t-elle pleurer et alors vous changerez d'avis«, a poursuivi le Premier ministre malaisien.Les organisations de défense des femmes ont protesté avec vigueur contre le jugement prononcé la semaine dernière par un tribunal islamique validant un divorce annoncé via SMS par un homme. Selon la loi islamique appliquée par ce tribunal religieux, un musulman peut mettre fin à son union en disant à trois reprises à son épouse «Je divorce de toi«.L'Organisation pour l'aide aux femmes a dénoncé cette méthode «froide, lâche, indigne et grossière«.(AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc