×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Deux théières marocaines au Musée des arts du monde de Rotterdam

Par L'Economiste | Edition N°:2260 Le 21/04/2006 | Partager

. Le Musée les a acquises pour sa collection privéeLE designer et architecte d’intérieur Hicham Lahlou, 33 ans, ne cache pas sa joie. Ses deux théières ciselées en argent dont l’une est un modèle unique, «Koubba Solo» et «Koubba 5» viennent d’être acquises par le Musée des arts du monde de Rotterdam, qui a souhaité les ajouter à sa collection privée. Ces théières made in Morocco sont donc exposées de manière permanente dans ce musée, situé dans une ville connue pour être une des Mecques du design international. Pour le designer marocain, c’est une consécration, un couronnement qui vient récompenser plusieurs années d’efforts et de créativité. «Mes théières ont figuré dans de nombreuses expositions aux Etats-Unis, en Europe et au Maroc bien sûr et sont devenues un des symboles du design marocain au niveau international. Elles représentent ce que je suis moi-même, c’est-à-dire une alliance entre tradition et modernité», confie le designer, issu lui-même d’une double culture puisque sa mère est Française. Hicham a dessiné la Koubba lors d’un concert de musique classique, en 1992/1993, alors qu’il est encore étudiant. Il garde précieusement son croquis et crée sa fameuse théière en 1998 pour l’exposer à l’Institut du Monde Arabe à Paris pendant l’année du Maroc en France en 1999/2000.La théière connaît immédiatement un grand succès, ce qui lui vaut d’être ensuite à nouveau exposée à Maisons et Objet Paris et à la Biennale internationale du design de Saint-Etienne. En 2003, Hicham Lahlou en offre un exemplaire au musée Alessi en Italie, qui le conserve au sein de sa collection permanente. Inspirée de l’architecture hispano-mauresque, doublée d’une empreinte gothique, la Koubba a un caractère presque médiéval, explique Hicham Lahlou. «Sa singularité réside en un trépied constitué de trois voûtes en arbalétriers qui lui donnent une forme conique à la fois classique et originale», ajoute-t-il. L’objet est donc moderne, mais imprégné de connotations civilisationnelles en référence à la tradition ancestrale et universelle du thé. Diplômé en architecture d’intérieur et en design à l’Académie Charpentier de Paris (en 1995), Hicham Lahlou codirige une agence de design pluridisciplinaire, Pentalfa, spécialisée dans l’identité d’entreprise, l’architecture commerciale, le branding et packaging, l’architecture d’intérieur, l’hôtellerie et le mobilier urbain. Cette agence fait partie d’un réseau international de 300 designers et consultants opérant dans plusieurs pays.Nadia BELKHAYAT

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc