×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Des téléboutiques mobiles pour les zones enclavées

Par L'Economiste | Edition N°:1785 Le 08/06/2004 | Partager

. Avec sa télémobile, Globalstar, promoteur du concept, démocratise la téléphonie. Communication via satellite pour des coûts très compétitifs Aujourd’hui, c’est la téléboutique qui se déplace vers le client. Il s’agit en effet de la télémobile, un concept créé par Globalstar North Africa (GNA) “afin de mettre la téléphonie publique à la portée de tous”, indique son directeur général, Othman Skiredj, le 4 juin dernier lors d’une conférence de presse. C’est précisément un véhicule équipé de 3 ou 4 taxiphones reliés à une unité d’accès fixe dite FAU. Ainsi, le gérant d’un tel véhicule part à la conquête de ses clients au lieu de les attendre. Outre le caractère original du concept, ce nouveau système assure, à la différence des téléboutiques traditionnelles, une communication téléphonique via satellite. Ce qui lui permet d’éviter les problèmes de coupure et de saturation de réseau. Notons, que même s’il est démocratisé, de nombreux Marocains n’ont pas accès au service de téléphonie. Pour pallier ce problème, GNA a ainsi créé la téléboutique mobile permettant d’offrir un accès téléphonique public illimité dans les régions reculées du Royaume. Les zones rurales étant les plus concernées par ce service, GNA vise en particulier les souks hebdomadaires et les Douars. Par ailleurs, le service Globalstar, système de télécommunication par satellite, est adapté à la desserte des territoires non couverts par le système fixe ou cellulaire. Aussi, ce troisième opérateur compte assurer la couverture des zones enclavées et non desservies par Maroc Telecom et Méditel. Dans ce contexte, Skiredj a mis le point sur l’intérêt de la promulgation, en ce mois de juin, de la loi sur le service universel. En effet, “l’Etat accorde, suite à un appel d’offres, une subvention à l’opérateur le plus apte à desservir les zones enclavées”, explique le DG. Sur ce point, la direction de la société est très confiante. Même avec une structure minuscule comparativement à celle des deux autres opérateurs, “Globalstar, ayant comme devise la téléphonie au service du désenclavement, est prête à avoir le marché”, ajoute Skiredj. En termes de coût, les tarifs proposés à l’international demeurent particulièrement plus compétitifs. “2 DH pour tout appel vers un GSM national ou international depuis une Télémobile Globalstar”, annonce Skiredj. En outre, selon la direction de GNA, le système de facturation utilisé est plus avantageux “avec un palier irréductible de 15 secondes, au lieu de la minute habituelle pratiquée par la concurrence, suivi d’une facturation à la seconde” Dans son tiroir de l’innovation, on trouve également la Globalbox. Ce kiosque à roulette, équipé de FAU autonome, a été réalisé dans les ateliers du complexe de formation professionnelle d’Agadir (OFPPT). Selon la direction de la société, la Globalbox est conçue pour fournir des emplois aux jeunes diplômés chômeurs et de là participer au programme d’insertion de ces derniers. Meryeme Moujab

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc