×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Dossiers

Des relations commerciales timides

Par L'Economiste | Edition N°:2428 Le 22/12/2006 | Partager

. Les échanges commerciaux Canada / Algérie sont 16 fois plus importants. Le gouvernement canadien pressé d’agir Bien qu’elles se soient progressivement améliorées depuis la dernière décennie, les relations commerciales entre le Maroc et le Canada demeurent très modestes. Il a été impossible d’obtenir des informations auprès de la Chambre de commerce canadienne au Maroc, mais la Commission canadienne du blé (CCB) affirme que de nombreuses organisations pressent aujourd’hui le gouvernement canadien d’agir rapidement sur le dossier. Car, depuis la signature du traité de libre-échange entre les États-Unis et le Maroc, la situation risque de se corser. «Cette année, la récolte américaine -pour ce qui est du blé dur- a été impactée par la sécheresse. Même si le Maroc peut importer jusqu’à 250.000 tonnes de blé à un taux préférentiel, nous prévoyons que les Américains seront en mesure de fournir seulement 60.000 tonnes pour l’année 2006. Toutefois, lorsque la production de blé dur aux États-Unis reprendra son cours normal, il se peut que le plein chiffre soit exporté», déplore Rhéal Cenerini, de la CCB.L’Association Amitié Québec-Maroc (AAQM) a par ailleurs mis en ligne un cercle d’affaires maroco-canadien. «En ce moment, une cinquantaine d’hommes d’affaires, provenant de tous les secteurs, s’y échangent de l’information. Nous fournissons également des locaux de réunion à ceux qui en ont besoin, à Casablanca», affirme Mekkaoui Abderahmane, président de l’AAQM.Cette réalité tranche avec celle des relations commerciales qu’entretiennent le Canada et l’Algérie. De ce fait, l’Algérie est depuis plusieurs années le premier partenaire commercial du Canada en Afrique et au Moyen-Orient. En 2005, le montant total des importations et des exportations entre les deux pays a atteint 32.161 milliards de DH. C’est énorme, quand on pense aux 1.841 milliards de DH échangés entre le Maroc et le Canada en 2004.


. Principales exportations canadiennes vers le Maroc 2004Valeur totale  1.162 milliards DH Céréales 833.213 millions DHPapier journal 44.581 millions DHSoufre 44.581 millions DHLégumes et préparation de légumes 25.579 millions DHFibres optiques 25.579 millions DHLe Maroc est le 51e partenaire commercial du Canada dans le monde. . Principales importations canadiennes du Maroc 2004Valeur totale 679.672 millions DHAgrumes frais 287.956 millions DHDérivés du pétrole et du charbon 100.127 millions DHMinéraux non métalliques bruts 51.88 millions DHVêtements 44.581 millions DHTubes électroniques et semi-conducteurs 37.266 millions DHProduits halieutiques 19 millions DHLe Maroc est le 73e fournisseur du Canada dans le monde.M.H.G.
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc