×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Des patients de Tafraout opérés à Casablanca

    Par L'Economiste | Edition N°:2772 Le 08/05/2008 | Partager

    . Des dizaines d’interventions chirurgicales gratuites. 240 personnes ont retrouvé la vue Des femmes en haïk, des vieillards en djellabas blanches immaculées. La scène ne laisse pas indifférent. D’autant plus que la plupart ne parlent que le berbère. Et pour cause, ces gens viennent tous de la région de Tafraout. Ils attendent depuis 6 heures, ce samedi 3 mai, l’arrivée des médecins, devant une clinique ophtalmologique de Casablanca. Ils doivent se faire opérer de la cataracte, un mal détecté lors d’une caravane médicale menée par les associations Amanouz et Issafarne, il y a quelques mois, dans leur région (cf.www.leconomiste.com). Quelque 240 personnes sont là, accompagnées de leurs proches. Dès l’arrivée de l’équipe médicale, les patients sont soumis à des tests de routine (contrôle de la glycémie, tension artérielle, rythme cardiaque, etc.) avant de passer au bloc opératoire.L’opération bénigne est rapide. Toutefois, les patients resteront quelques heures en observation avant de rentrer chez eux. Ils devront revenir le lendemain pour l’enlèvement du pansement. Un traitement post-opératoire est prescrit. A noter que pour la réussite de l’opération, il y a toute une organisation en amont. «Une opération qui mobilise plusieurs partenaires», indique Benkarim Kacem, le président de la Fédération des associations d’Amanouz. De fait, sont impliquées l’association Issafarne, la délégation de la santé de Tiznit, l’ association «Enfance sourire» et l’Association marocaine de prévention bucco-dentaire. Quant à la clinique, en l’occurrence Al Madina, elle offre ses locaux et matériel ainsi que l’expertise de ses ophtalmologues. Ces partenaires ont organisé plusieurs caravanes médicales dans les douars reculés de la région de Tafraout. Des soins de tout genre sont prodigués (ophtalmologie, ORL, gynécologie, cardio-réanimation, gastrologie, dermatologie, pédiatrie, neurologie, traumatologie, rhumatologie et chirurgie dentaire). Un peu plus de 1.840 personnes ont été examinées. Au total, l’opération a coûté quelque 900.000 DH entre médicaments, actes médicaux et actes dentaires. Les cas à prendre en charge sont au nombre de 280 personnes: 240 cas de cataracte et 14 autres pathologies oculaires. Les autres cas concernent la chirurgie, la cardiologie, l’ORL et la radiologie.


    Frais de la caravane

    Organiser une caravane médicale n’est pas une action facile. Il faut, en effet, mobiliser de nombreuses personnes et une logistique importante. La Fédération des associations d’Amanouz (Tafraout) a financé le déplacement des médecins, leur séjour et tous les frais annexes. Elle a également pris en charge les frais de transport et de séjour des patients vers Casablanca. Ali JAFRY

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc