×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Des islamistes traqués grâce à leurs mobiles

Par L'Economiste | Edition N°:2402 Le 16/11/2006 | Partager

. Treize personnes arrêtées à Casablanca. A ce stade de l’enquête, rien ne prouve qu’ils fomentaient un attentat LA fin justifie les moyens. Surtout au sein des services de sécurité. Ils étaient 15 agents d’autorité, dont des membres de la Brigade nationale de Police judiciaire (BNPJ), la brigade antigang ainsi que des agents de la direction de la Surveillance du territoire (DST). Une armada de policiers à laquelle s’ajoutent des représentants des autorités locales des préfectures de Dar Bouaâza et de Bouskoura (caïds et moquadems). Une trentaine d’agents qui ont travaillé d’arrache-pied, trois jours durant, pour démanteler une cellule d’intégristes qui se fait appeler «Jamaât Attaouhid Wa Al Jihad» (Groupement pour la réunification et la guerre sainte). Alertés depuis quelques mois, grâce aux indics, de la constitution d’un groupuscule dans les quartiers périphériques de la métropole, les agents de la DST décident d’enquêter sur la question. Les recherches préliminaires conduisent à une connexion entre les membres de cette nouvelle cellule et des salafistes incarcérés à la prison d’Oukacha dans le cadre d’une autre affaire de terrorisme. Après autorisation du procureur général près la Cour d’appel de Casablanca, les téléphones mobiles de certains détenus sont mis sur écoute. «Ce qui a beaucoup aidé à faire avancer l’enquête», confie une source à la BNPJ. Le 10 novembre, les équipes de la BNPJ décident de passer à l’action. La traque sur le terrain commence alors. A Douar Ouled Hmed El Iraki, les enquêteurs perquisitionnent le domicile du dénommé Driss El Abdi, cordonnier à Derb Sultan. Ses deux fils (N.O. et N.M.) ainsi que deux de leurs amis sont arrêtés ce soir-là. A leur domicile, les agents de la BNPJ retrouvent des armes blanches et des livres religieux, «mais aucune matière qui pourrait servir à la fabrication d’explosifs n’a été trouvée». La BNPJ embarque néanmoins les prévenus. Leur interrogatoire permettra de mettre la main sur d’autres membres de ce groupuscule. Ainsi, 3 autres personnes sont arrêtées, dont un pompiste dans une station d’essence sur la route d’El Jadida. Les investigations se poursuivent pour arriver au nombre de 13 arrestations; ce sont tous des Marocains, répartis dans les localités de Bouskoura et Dar Bouaâza. Pour l’heure, l’enquête se poursuit avec les prévenus. Les agents de la BNPJ leur reprochent la constitution d’une bande criminelle avec intention de perpétrer des actions terroristes. Actuellement en garde à vue, les prévenus doivent attendre la fin de cette mesure, et leur probable comparution devant le procureur général près la Cour d’appel, pour connaître avec précision les charges qui pèsent sur eux.


Garde à vue

LES treize personnes arrêtées dans le cadre de la loi antiterroriste sont actuellement en garde à vue. Cette mesure ne doit pas dépasser «48 heures renouvelables une seule fois et pour une durée de 24 heures», suivant l’article 66 du Code de procédure pénale (CPP). La loi 03-03 relative à la lutte contre le terrorisme porte cette période «à 96 heures (4 jours) renouvelables deux fois et après autorisation expresse du ministère public», 4e alinéa, article 66 du CPP. En matière de terrorisme, les agents de la BNPJ peuvent donc garder à vue un prévenu pendant 12 jours (trois fois 96 heures). L’objectif étant de leur donner plus de temps pour enquêter sur le gardé à vue, eu égard à la gravité des faits qui peuvent lui être reprochés.Naoufal BELGHAZI

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc