×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Des compagnies aériennes asiatiques repartent après le SRAS

Par L'Economiste | Edition N°:1534 Le 06/06/2003 | Partager

. Le pire est passé, d'après l'OMSDes compagnies aériennes asiatiques se préparent à rétablir des vols supprimés à cause de la pneumonie atypique, une maladie qui recule et fait moins peur aujourd'hui, ont déclaré hier jeudi des responsables du secteur. Les agents de voyages ont noté une reprise des réservations depuis que le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) paraît contrôlé. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a levé ses avis déconseillant de se rendre à Hong Kong et dans la région de Canton, dans le sud de la Chine, et a retiré Singapour, le Vietnam et les Philippines de sa liste des pays les plus à risque. Taïwan et plusieurs régions de Chine restent déconseillées mais les compagnies aériennes ont repris espoir après plus de deux mois de crise où le virus a dissuadé voyageurs, touristes et hommes d'affaires de se rendre en Extrême-Orient, la partie du monde la plus touchée par le SRAS. Singapore Airlines (SIA) a déclaré qu'elle allait augmenter ses capacités dans les semaines à venir devant une hausse attendue de la demande. Malaysia Airlines a décidé d'augmenter progressivement ses vols sur Hong Kong qui étaient passés de 12 à 4 par semaine. Korean Air projette de rétablir, à dater de samedi prochain, la desserte de Nagasaki, au Japon, stoppée en mars. Le mois prochain, la compagnie veut relancer les vols sur Dubai et Le Caire mais pense attendre encore un peu avant de rétablir ceux supprimés sur la Chine et l'Asie du Sud-Est. En Chine aussi, on a constaté une nette amélioration. Air China avait mardi 119 vols, avec 12.000 passagers, au départ de Pékin, contre 45 comptant 2.055 passagers le 8 mai, au plus fort de l'épidémie. En revanche, l'Australien Qantas ne pense pas rétablir immédiatement ses capacités réduites de près d'un quart le mois dernier. Cathay Pacific et Japan Airlines observent la même prudence, estimant que la demande reviendra progressivement.(AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc