×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Des Canadiens sur le créneau du froid

Par L'Economiste | Edition N°:1594 Le 04/09/2003 | Partager

. Un premier projet est envisagé avec des opérateurs dans la pêche . Côté loisir, l'entreprise s'est diversifiée dans les patinoiresLe secteur de la pêche à Agadir attire de plus en plus les investisseurs étrangers. Les représentants d'une entreprise canadienne, dénommée CIMCO, spécialisée dans la réfrigération, multiplie ainsi les contacts sur la place. Le rang de premier port de pêche du Royaume, le nombre de chalutiers qu'abrite Agadir (environ 1.300), sans oublier près de 400 sardiniers potentiels à équiper, sont pour quelque chose. La mise à niveau de près de 200 unités côtières dans le cadre du contrat-programme nécessite toute une logistique de froid à mettre en place. “C'est à la suite de rencontres, il y a deux ans avec des institutionnels marocains et une délégation de professionnels en visite au Canada, qu'un projet de partenariat a été décidé”, explique Daniel Akerib, consultant de CIMCO. Celui-ci connaît bien le pays pour y avoir vécu pendant longtemps. Selon lui, CIMCO envisage d'investir deux millions de dollars canadiens au cours de la première année. “Les opérations d'investissement en perspective dans le Royaume bénéficieront du soutien de l'ACDI, agence de développement canadienne”, renchérit Akerib. Déjà un premier partenariat potentiel est à l'étude avec la société Cap Atlantic, un chantier naval à Agadir. Il s'agit de se spécialiser dans la réfrigération des bateaux pour lesquels les opérateurs comptent offrir des équipements divers. A terme, un atelier de montage et la formation de techniciens et d'ingénieurs aux nouvelles techniques du froid est programmé. En dehors du secteur de la pêche, les représentants de CIMCO lorgnent également la filière de l'agroalimentaire. Là encore, en raison des exigences de salubrité alimentaire, l'utilisation du froid est très développée, surtout que la région est très tournée vers l'export. Daniel Akerib prospecte aussi de ce côté à la recherche de partenaires et clients auxquels il veut proposer des systèmes de refroidissement en tous genres… y compris l'installation de patinoires.


Carte de visite

Surgélation, congélation, climatisation… l'entreprise CIMCO maîtrise, selon son représentant, tous les domaines de la réfrigération. Fondée en 1913 au Canada, elle possède une riche expérience en Amérique du Nord. “Equipementiers et ensembliers (créateurs, concepteurs, bâtisseurs de systèmes et procédés thermodynamiques), ses dirigeants intègrent dans les produits les plus avancés aux niveaux technologique et économique”, assure le consultant. Selon lui, CIMCO a la latitude d'intervenir au niveau de toutes les étapes d'un projet, depuis l'étude de faisabilité (diagnostic de situation économique et technique) jusqu'à la réalisation et la maintenance (prévention, réparation), en passant par la conception, la fabrication et l'assemblage de systèmes et procédés industriels de réfrigération et climatisation destinés à différentes industries et même dans l'aménagement de patinoires. Filiale du groupe canadien Toromont, CIMCO réalise un chiffre d'affaires de 350 millions de dollars canadiens par an et emploie un millier de personnes.De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc