×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Delphi investit 300 millions de DH à Tanger

Par L'Economiste | Edition N°:2742 Le 26/03/2008 | Partager

. Création de 3.000 nouveaux postes de travail . Démarrage en août 2008L’ÉQUIPEMENTIER Delphi voit grand. Pour les besoins de son activité à Tanger, il vient de signer un accord de partenariat avec l’Anapec pour le recrutement de 3.000 nouveaux employés pour la seule année 2008. L’essentiel des nouvelles recrues viendra alimenter les rangs de son actuel site, situé sur la route de Rabat. Mais environ un millier devra assurer le démarrage de la nouvelle unité, Delphi Packard Tanger à la TFZ. En août dernier, Delphi avait signé un accord avec le gouvernement marocain pour étoffer sa présence à Tanger. Il s’agit d’un site de 60.000 m2 qui va employer à terme plus de 2.500 personnes. Cette nouvelle usine devra compléter la production de sa sœur aînée en équipements électriques et électroniques, essentiellement les faisceaux de câbles destinés aux voitures et utilitaires de diverses marques en Europe. L’investissement est de 300 millions de DH. Son démarrage est prévu pour août 2008, selon le directeur de Delphi, Jose Carlos Jimenez. Pour rester dans ce délai, l’essentiel de l’encadrement sera issu d’une promotion interne au sein de la première unité Delphi. Car, il s’agit, selon Jimenez, d’honorer les contrats signés par l’entreprise pour fournir divers constructeurs de voitures. C’est le cas des modèles Kangoo, de Renault, du câblage du moteur de la future Mini de BMW et des faisceaux de câbles moteur et châssis de l’Opel Corsa en plus de certains autres modèles de Peugeot. Pour Delphi, il s’agit de miser sur la diversification des clients de sa première unité. La deuxième devra dans un premier temps alimenter les chaînes de montage de la Mini de BMW et de la Clio de Renault en Europe avec en projet la fourniture de faisceaux de câbles pour les chaînes de montage de Volvo.Concernant la future usine de l’Alliance Renault-Nissan, Jimenez a assuré que des discussions sont en cours. Rien, en effet, n’interdit de travailler directement pour cette future unité, d’autant plus que Delphi compte déjà Renault parmi ses clients. Pour rappel, Delphi a démarré à Tanger en 1998 et est de ce fait l’un des premiers équipementiers à avoir misé sur le nord et Tanger. La TFZ n’avait pas encore vu le jour et les responsables de Delphi ont dû se rabattre sur les locaux d’une ancienne entreprise de textile. Depuis, Delphi a investi sur son premier site près de 380 millions de DH. Elle a réalisé en 2007 un chiffre d’affaires de 250 millions de dollars (soit un peu plus de 2,5 milliards de DH). Fin 2008, il est prévu que Delphi emploie plus de 8.000 personnes, soit près de 5% du total des employés de Delphi dans le monde.Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc