×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Défense: Une force commune des six grands de l’UE

Par L'Economiste | Edition N°:2727 Le 04/03/2008 | Partager

. Une priorité de la présidence française de l’UE La France voudrait renforcer l’Europe de la défense en créant une force commune avec les 5 autres grands pays de l’UE, Allemagne, Grande-Bretagne, Espagne, Italie et Pologne, écrit l’influent hebdomadaire Der Spiegel.Dans un article paru lundi 3 mars consacré aux sujets d’irritation entre le président Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel, Der Spiegel écrit que le plus récent d’entre eux touche le domaine de la défense, un terrain déjà difficile pour Merkel en raison de l’impopularité de l’engagement de la Bundeswehr en Afghanistan.«D’après ce qui filtre à Bruxelles», siège de l’UE et de l’Otan, le président français voudrait que les 6 grands pays européens forment un noyau de la défense européenne, écrit le magazine.Ils contribueraient chacun à hauteur de 10.000 hommes à une force d’intervention commune et s’engageraient à consacrer 2% de leur Produit intérieur brut au budget de la défense, précise Der Spiegel.Le magazine relève que seules la Grande-Bretagne et la France remplissent actuellement ce critère et que l’Allemagne ne consacre que 1,2% de son PIB à la défense. «Il est difficile d’imaginer une majorité au Parlement pour porter le budget militaire de 29 à 50 milliards d’euros», ajoute Der Spiegel. L’objectif des 2% du PIB est en fait fixé par l’Otan.Sarkozy a fait du renforcement de la défense européenne une priorité de sa présidence de l’UE au second semestre de cette année. Il a semblé lier les progrès de l’Europe de la défense à un retour de la France dans le commandement militaire intégré de l’Otan qu’elle a quitté en 1966.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc