×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Agenda

    Cuir : La mode et la délocalisation au centre du SITEC 94

    Par L'Economiste | Edition N°:121 Le 17/03/1994 | Partager

    Ouvert uniquement aux professionnels, le SlTEC 94 démarre 24 mars 1994. Après le succès remporté par les deux derniers salons, les organisateurs augmentent pour cette année la superficie de l'exposition et tablent sur le doublement des visiteurs. Des possibilités de délocalisation sont également attendues pour cette troisième édition.

    PLACE pour la troisième fois consécutive sous le thème du partenariat dans les industries du cuir, le SITEC94 se tiendra à Casablanca du 24 au 26 mars.

    Organisée par la Fédération Marocaine des Industries du Cuir (FEDIC), en collaboration avec le (:MPE. et sponsorisée par la RAM, cette troisième édition retiendra le même thème de partenariat dans les industries du cuir.

    Quelques semaines avant le démarrage du salon, la totalité des stands ont été réservés par les exposants marocains et étrangers. Ces derniers, occupant une dizaine de stands, représenteront l'Espagne, le Portugal, l'Italie, la France et exposeront les accessoires et composants.

    Les secteurs représentés lors du SITEC 94 sont la chaussure et tiges, le vêtement en cuir, la maroquinerie, les articles de voyage, la peausserie, ainsi que les accessoires, fournitures, composants et tannerie. Abritant près de 89 stands, le salon se tiendra dans le Grand Forum et sur la piscine vidée et exploitée sur une superficie de1.500m2. Le comité organisateur met à la disposition des exposants des stands clés en main de 9m2 . Durant les trois jours, le programme de la manifestation sera composé de rencontres, de tables rondes avec les délégations étrangères pour discuter de possibilités de partenariat, de visites d'unités et un défilé prévu pour la clôture.

    Fichier des partenaires

    La stratégie promotionnelle a visé, non seulement la constitution du fi chier des partenaires, mais aussi la préparation de dossiers sur le secteur, en collaboration avec la presse spécialisée nationale et étrangère. Il a également été prévu du marketing direct par le biais de participation aux salons étrangers. Les actions ont été menées de concert avec le CMPE au niveau de l'Allemagne, la France, l'Espagne, la Grande-Bretagne. L'une des dernières actions s'est déroulée à Bologne en Italie du 22 au 24 février au salon Shocty !' OU la FEDIC dis posait d'un stand collectif. Ce dernier a permis de promouvoir le SITEC, l'offre marocaine en produits finis, ainsi que l'offre marocaine en sous traitance et partenariat. Selon les membres de la mission, les réactions des différents visiteurs du salon ont été favorables vis-à-vis de la qualité et des prix proposés. "Certes des eJ0forts ont été accomplis au niveau des différents articles, mais il reste encore à élargir la gamme exposée, à renforcer la chaussure enfant et femme et à encourager les fabricants à exposer et à fréquenter les salons étrangers spécialisés".

    La même action a été répétée lors du MICAM (exposition internationale de la chaussure), toujours à Bologne du 11 au 14 mars. Là aussi, la FEDIC a tenu un stand collectif dont le but est de présenter des échantillons de l'offre marocaine, en matière de chaussure, cuir, maroquinerie, vêtement en cuir et tannerie.

    Enfin, les dernières actions promotionnelles du SITEC94 auront lieu au GDS à Dusseldorf du 18 au 21 mars et au MIDEC (chaussure française) du 13 au 15 mars à Paris.

    Pour les membres organisateurs, lors du SITEC 94, les exposants marocains doivent assurer une présence de décideurs sur les stands. Ils doivent être prêts à répondre en terme de qualité, de prix, de coût de facteurs. De plus, les entreprises doivent s'adapter aux marchés qui évoluent à une vitesse alarmante. "La mode est aujourd'hui le moteur du secteur du cuir. Par le biais des salons spécialisés, les fabricants peuvent se remettre en cause, voir quels sont les changements à apporter, soit au niveau des méthodes de fabrication, soit au ni veau des collections et des tendances". Et la branche qui souffre le plus du manque de création et de services marketing est la chaussure. La plupart des entreprises marocaines exposent des chaussures classiques, des chaussures tout cuir, et dans 80% des cas de la chaussure homme. Au cours des J différentes éditions du SITEC, la; chaussure femme reste la grande ab sente. Pour les professionnels, par rapport à la chaussure homme, le I problème se situe beaucoup plus sur le plan de la création que sur le plan technique. En effet, du point de vue création et mode, la chaussure femme évolue plus rapidement. a c' est donc plus difficile et plus contraignant de se maintenir et de suivre le train des tendances. Les entreprises doivent s 'adapter aux marchés qui évoluent à une vitesse alarmante. n s'agit d 'un train infernal où il faut se remettre en cause au jour le jour, innover..."

    En plus de cela, les fabricants de chaussure homme ne doivent pas non plus se cantonner dans le tout-cuir. t C'est un marché qui devient de plus en plus restreint, car les comportements ont changé. 

    M. O.

    La mode automne-hiver 94-95

    LA nature reste encore la compagne au cours de l'hiver 94-95. Un thème aux formes simples, écologiques et surtout sportives. Les couleurs chaudes ou froides s'inspirent principalement des nuances du brun et du blanc. S'ajoutent le violet et le vert pour une touche de contraste. Après les années des bottines et des bottillons, c'est maintenant l'heure des bottes courtes ou très longues, fermées par des élastiques, des lacets ou des fermoirs éclairs latéraux. Les chaussures pour l'alpinisme sont encore très importantes ainsi que les gros brodequins de montagne, genre trekking. Les détails reprennent encore une fois les points piqués cousus main. Les semelles et les talons seront lourds, plutôt sportifs en gomme ou caoutchouc. Les coins et talons seront en crêpe et en bois comme des sabots ou encore talons gros et de moyenne hauteur.

    Concernant les matériaux, prédominance du cuir naturel, accompagné de daim, de croûte chamoisée, ainsi que le jumelage de tissu et de cuir ou de cuir et de nabuk.

    En petit nombre et essentiels, les boucles en métal ou en cuir velcro seront utilisées pour des laçages rapides et sportifs, coutures visibles et clous. Seront également de mise les anneaux et passe-lacets en métal vieilli et franges du genre couvertures décoratives des bottes.

    Autre grande tendance du prochain hiver, les uniformes, inspirés du "New Look" de Christian Dior, Malcolm X, le monde du travail. Pour les couleurs, ce seront les nuances de bleus, gris et verts foncés, à associer trffl35nc et au bleu, une touche de rouge et de bordeaux pour allumer les associations. Les formes seront fluettes et échancrées; elles allongeront les bords et, par conséquent, les talons eux-mêmes s'élèveront.

    S'agissant des chaussures, encore des botillons aux semelles importantes et des bottines lacées, même en peaux fines. La chaussure bicolore réapparaît dans des tons contrastants ou harmonisés. La chaussure à talon moyen et haut est importante avec une empeigne très montante aux nombreux lacets. Les matériaux utilisés seront le cuir, les peaux lisses, les techniques imperméables, les peaux souples, brillantes et vernies.

    De son côté, I' enfant proposé cette saison est lui aussi sportif et coloré. Les inspirations: la mode grunge, la nature, le gavroche de Charlie Chaplin...

    Beaucoup de couleurs rouges extrêmement chaudes avec des jaunes moutarde, des verts végétaux, une touche de bleu pour compléter la palette. Les chaussures seront accompagnées de semelles antidérapantes, bottes et bottines aux formes arrondies. Les fillettes plus vaniteuses porteront des chaussures brodées ou en peau, ou encore en tissus à fleurs. Nombreux lacets, noeuds et rubans colorés en différents matériaux prédomineront.

    Les matériaux seront le daim, le nabuk simple ou imprimé avec des motifs à fleurs, la croûte graissée, le mouton coloré...

    Les semelles seront hautes et souples, les talons en cuir épais et antidérapant. 

    M. O.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc