×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Crédor boucle son augmentation de capital

Par L'Economiste | Edition N°:1303 Le 02/07/2002 | Partager

. Au terme de cette opération, le capital social de Crédor a été porté de 120 à 150 millions de DH. L'augmentation de capital permettra de renforcer l'assise financière et de réaliser les objectifs fixésLa société de crédit à la consommation, Crédor, vient de clôturer son augmentation de capital. Au terme de cette opération, réservée aux actionnaires actuels, le capital social de Crédor a été porté de 120 à 150 millions de DH.L'opération, qui a été réalisée du 3 au 24 juin dernier, s'est traduite par l'émission de 300.000 actions nouvelles d'une valeur nominale de 100 DH.Elle permettra à la société de renforcer l'assise financière et de réaliser des objectifs fixés en matière de croissance de la production et des encours. Pour l'année 2002, les estimations tablent en effet sur une production de 740 millions de DH et un encours moyen de 1,607 milliard de DH, respectivement en hausse de 11 et 6% par rapport à 2001.“La réalisation de ces objectifs, dont le rythme à ce jour est bien avancé, permettra à la société de retrouver dès 2002 sa capacité bénéficiaire en rapport avec les performances réalisées en 1998 et 1999”, est-il précisé.. Règles de provisionnementDe manière plus générale, l'augmentation de capital s'inscrit dans le cadre d'une poursuite de la stratégie d'appel au marché financier initiée depuis 1996. Cette stratégie devra se poursuivre notamment à travers des émissions de bons de sociétés de financement. “Le produit sera affecté tant au financement de la production qu'au remboursement de lignes émises antérieurement”, est-il indiqué.L'augmentation de capital intervient suite à la mise en place par Crédor en 2001 de nouvelles règles en matière de classification et de provisionnement des créances en souffrance ayant impliqué un effort de provisionnement significatif. Celui-ci s'est soldé par un taux de couverture des créances déclassées de l'ordre de 82%.L'impact est de taille puisque les dotations aux provisions ont entraîné une baisse importante du résultat de la société de financement. Celui-ci était déficitaire de 33 millions de DH en 2001. Crédor a en effet adopté des règles de provisionnement inspirées de la réglementation bancaire, en se basant sur le nombre d'impayés par dossier. Dans ses perspectives 2002, la société compte enrichir son offre, multiplier les actions marketing ciblées sur la clientèle traditionnelle et conquérir une nouvelle cible par la mise en place du prêt personnel par domiciliation bancaire. A cela s'ajoute l'élargissement du réseau de distribution, notamment celui des agences. La société envisage parallèlement de maintenir le taux de couverture des créances déclassées à un niveau entre 80 et 85%.Le management de Crédor confirme le retour d'un résultat bénéficiaire à partir de 2002. Pour cela, l'entreprise table sur une croissance de sa production. Parallèlement, elle poursuivra la maîtrise des frais généraux et des charges financières. Yousra MAHFOUD

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc