×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Courrier des lecteurs

Par L'Economiste | Edition N°:2351 Le 31/08/2006 | Partager

Hezbollah-Israël-Liban: Polémique entre lecteurs

 Victoire!Le monde entier a vu la défaite d’Israël, même les Israéliens l’ont reconnu, lisez donc la presse israélienne pour réaliser ce qui est arrivé: il y a un soldat qui raconte que 500 hommes n’ont pas pu arriver à battre 7 hommes du Hezbollah. Une autre défaite d’Israël et des USA, le Hezb conserve ses armes.En plus, Israël a perdu sur un front qui aura des répercussions à long terme: son image de seule démocratie de la région s’est beaucoup ternie dans l’opinion publique occidentale. Je vis au Canada et je vois ce que c’est. Aziz R. Montréal AveuglementIn-cro-ya-ble... Mais comment arrivez-vous à vous aveugler autant? Comment! Les philosophes ont cherché la réponse, mais ils concluent avec cette question: Comment l’esprit humain arrive-t-il à se convaincre de ce qui est déraisonnable?500 hommes israéliens n’ont pas pu battre 7 hommes du Hezbollah... Vous êtes gravement atteint, Monsieur! Je suis d’accord que l’image d’Israël est ternie, mais à quel prix? Demandez-le donc aux Libanais! Et vous allez voir ce qui va se passer maintenant: les spécialistes de la communication sioniste sont déjà à l’œuvre pour rétablir leur image, tandis que nous, les Arabes, nous chantons une victoire fictive (comme après la guerre des Six jours qui ne nous a rien appris!) et nous passons au mieux pour des aveugles volontaires, enfermés dans un monde mental qui n’existe que dans nos rêves. Aujourd’hui, nous n’avons plus l’excuse de la censure de nos dirigeants qui nous mentaient dès qu’ils étaient en difficulté et nous empêchaient d’avoir accès aux informations vraies. Mouna S-K. Casablanca RépercussionsJe suis outré, scandalisé des violations répétées du droit international par Israël. Je suis révolté et plein de haine parce que l’Occident –la France un peu moins que les autres- a laissé ce scandale sanglant se perpétrer sous les yeux de tous, surtout les nôtres, pour que nous, les Arabes, comprenions bien que nous ne pesons rien, même quand les sionistes décident de se retirer. Que faire? Surtout pas comme Aziz le Canadien, dire qu’il y a une victoire, car il n’y en a pas. Tout au plus une résistance de trois semaines dans un pays dévasté, où il faudra encore 20 ans d’efforts pour reconstruire ce que les Israéliens ont détruit. Non Aziz, ce n’est pas une victoire. Mouna de Casablanca est plus réaliste, mais elle ne propose rien. J’ai lu dans L’Economiste d’excellents éditos qui proposaient que nous nous développions et que nous devenions plus forts, mieux organisés. Il y a eu aussi un excellent article d’un cadre patron d’entreprise, Driss Traki, je vous conseille d’aller le lire. Ma première leçon, c’est que c’est dangereux de voir des victoires là où il n’y a que de la résistance: on se surestime puis, au premier choc, on se retrouve battu. Ma deuxième leçon c’est que le chemin sera long… raison de plus pour commencer tout de suite.Omar G. Bordeaux Nous n’y sommes pour rien!Les tueries et les destructions dans le Liban et dans la Palestine, tu ne crois pas que c’est Hitler qui est dans l’âme des juifs? Je les comprends, mais nous, les musulmans, nous n’y sommes pour rien! Pourquoi ne vont-ils pas détruire l’Allemagne!!! Les Arabes n’ont jamais été contre eux lorsqu’ils étaient mis dans des camps de concentration. Ils disent qu’ils ont été brûlés, on les croit, mais pourquoi brûlent-ils les Arabes qui ne sont pour rien là dedans. Il faut absolument qu’on arrête cette connerie que les politiques jouent au pocker. En mon nom et en ma personne, je suis prête à mourir pour la paix entre les Arabes et Israël. Arrêtons la manipulation... Evidemment, il faut bien que l’un s’arrête.  Je demande et je supplie que celui qui est le plus humain accepte d’arrêter, car après la vie, c’est la mort! Et alors, quoi? Et pourquoi?H.C., professeur


 Postes stratégiques videsBonjour L’Economiste, j’aimerai attirer votre attention sur un problème qui me paraît très sérieux, à savoir la vacance prolongée de certains postes stratégiques. En effet, et si on commence par le cas le plus grave qui est celui du CMPE, Mounir Bensaïd, qui a été le patron pendant des lustres -malgré qu’il ait souvent été contesté par les représentants des exportateurs marocains- est décédé à la fin du mois de mai. Les exportateurs ont officieusement demandé au ministre de tutelle de ne pas perdre de temps à pourvoir le poste et surtout de nommer cette fois-ci quelqu’un dont le dynamisme serait incontestable. Vous connaissez la suite… Rien!Aujourd’hui nous faisons face à une nouvelle situation potentiellement aussi grave, au niveau du ministère du Commerce et de l’Industrie, où la cheville ouvrière du programme Emergence, Jamaleddine Jamali, part pour un poste de responsabilité dans une banque. C’est une grande perte pour les industriels et les exportateurs, je voudrais que L’Economiste tire la sonnette d’alarme sur ces postes stratégiques, qu’on laisse vides! Vraiment nous les industriels nous sommes la cinquième roue du carrosse marocain! Personne ne fait attention à nous!Karim T. industriel Trop sévère?Au sujet de l’édito de Nadia SALAH, sur les professions d’expertise: les notaires semblent être un de vos sujets favoris. Revoir le Dahir réglementant le métier de notaire fait partie des priorités de la profession, pour répondre à votre édito. Ce petit mot  juste pour vous dire que nous sommes tous «on line» et parfaitement connectés... Alors pourquoi nous mettre dans la barque des enseignants. Rien à voir avec nous ni avec notre profession. Souad H., notaire Pas assez sévère?Je déplore comme vous que la profession de notaire, que vous avez citée entre autres professions libérales, n’ait pas encore complètement intégré les outils informatiques qui auraient pu contribuer à lui conserver son «prestige». Il faut en effet avouer qu’à chaque communication à l’ensemble des notaires, il est prescrit que toute documentation ne peut être fournie que par voie électronique, mais certains officiers de Chambres nationales et régionales n’ont pas une adresse email, ce qui complique toute communication en temps réel et alourdit la gestion desdites Chambres.H. notaire Arnaque à la carteMessieurs, acceptez ma sincère considération pour votre journal qui, j’espère, transmettra ma désolation contre des pratiques auxquelles se livrent certains commerçants. J’ai été victime d’une arnaque qui consiste en la vente d’une carte dite de privilèges. Elle offrait quelques avantages. Mais à peine utilisée une seule fois, on me signale que la formule a été suspendue. Ce manque de respect pour les engagements pris et ce manque d’honnêteté m’ont insupportables. Je vous remercie infiniment.Hanane N.

Faut-il changer la charte communale?

 Mentalités Ce n’est pas la charte qu’il faut changer mais les mentalités du Moyen Age. Il faut tout balayer et recommencer à zéro. Il faut des gens honnêtes ayant de la bonne volonté. La comédie ne mène nulle part. Il faut voir le quotidien des quartiers pour se rendre compte qu’on est loin, très loin des pays civilisés: les ordures, la pollution, etc... alors pour quand ce Maroc nouveau sous l’égide de notre roi qui fait de son mieux pour le pays. Ridouan RéformePremièrement, il faut réformer la matrice (la constitution); et puis les statuts du rang inférieur. A l´aide de ces réformes, on délimite les compétences de chaque institution de l´Etat marocain. C´est-à-dire de donner une forme juridique à part égal à toutes les assemblées provinciales et aussi, pour les assemblées locales. Cela permet à chaque petit gouvernement issu d’un scrutin direct libre et démocratique de prendre en charge la gestion des départements: affaires sociales, urbanisme, santé et consumérisme, agriculture, industrie, tourisme, finance et impôts, culture et sport....Deuxièmement, les politicien(ne)s et les partis politiques doivent avoir un minimum de connaissance en matière de droit, d´économie, d´histoire, etc. et du talent politique. (Thème que j´aimerai bien détailler prochainement)Et troisième point, lorsqu’un parti politique élabore son programme électoral avec tous ses ingrédients et qu´on sache avant tout que le parti élu a toute compétence pour pouvoir mener à terme son programme électoral. (Le cas échoué de la chambre des représentants, les programmes électoraux des partis élus majoritairement ne voient point la lumière).Abdelkader Une charte transparenteSi la loi 00 78 a apporté de nouvelles dispositions relatives à la gestion locale, tant de lacunes ne sont pas encore comblées par la réforme indiquée. Les compétences attribuées au conseil communal laissent à désirer dans la mesure où les interférences des tâches entre plusieurs organismes publics ne trouvent pas de réponses claires. Plusieurs services tels que l’entretien des zones de verdures et l’équipement de certaines infrastructures connaissent la marginalisation totale sous prétexte que le responsable à assumer la tâche n’est pas déterminé. Dans ce sens, ni le conseil provincial, ni le conseil communal n’osent régler l’affaire et les accusations sont mutuellement échangées.De même les attributions des arrondissements sont totalement jugulées par le maire de la ville, maire qui détient tous les pouvoirs pour approuver ou rejeter tel projet ou telle proposition. Cette politique de dominance n’encourage pas l’épanouissement de la gestion locale et entrave le travail des élus.Pour cela les chercheurs doivent unifier leurs efforts pour remédier à la situation et proposer des solutions idoines. Pour hisser le niveau du rendement en concrétisant un développement économique et social, les élus, les fonctionnaires sont tenus de subir fréquemment des formations continues, formations qui les aident à assimiler la mission confiée ainsi qu’à personnifier le mal qui ronge l’affaire locale.En tant que fonctionnaire communal, plusieurs employés et élus sont loin de concevoir les mécanismes qui concourent au fonctionnement de la charte communale. Par conséquent, la charte doit comporter des recommandations insistant sur l’autoformation.Pour clore, de gros efforts doivent être fournis pour donner à la décentralisation, système administratif confiant aux collectivités locales le pouvoir de gérer leurs propres affaires par l’intermédiaire des représentants élus, sa place méritée.Un agent de service


Le spectre du terrorisme réapparaît?

 La violenceCe qui est triste dans le terrorisme, c’est qu’ils font cela pour aider leur nation. Ils ne se rendent pas compte qu’ils travaillent contre leurs pays aussi bien que le reste du monde. La violence ralentit l’économie et fait fuir le touriste, les investisseurs et même leurs familles qui sont à l’étranger. Alors rien de positif dans cette façon de faire. On est que de passage ici, alors pourquoi ne pas être constructif et vraiment penser que Dieu est là pour tous. Au plaisir de lire votre journal sur le net.André F du Québec DictatureNos terroristes instrumentalisent la religion et massacrent les civils pour leur compte, pour instaurer leur dictature médiévale le Kalifa (cf. leur littérature) et pour le compte de quelques Etats, au Moyen-Orient, qui les manipulent pour obtenir des concessions politiques de l’occident. Ils ne travaillent point pour l’intérêt de leurs pays d’origine qu’ils nient par alignement idéologique et qu’ils n’hésiteront pas à attaquer: Maroc, Arabie Saoudite, Turquie, Jordanie, Egypte, etc.M.Benz Le terrorisme ne passera pasLe démantèlement de la cellule terroriste est dû au mérite et à la vigilance de nos services de sécurité. Les objectifs fixés et la composition de cette cellule montrent qu’on vient, par cette arrestation, d’échapper à des séries d’attentats sanglants. En tant qu’intellectuels et société nous devrons rejeter et continuer à combattre, dans notre pays et ailleurs, l’idéologie d’exclusion et le projet politique de dictature médiévale à la place de la démocratie moderne qu’elle tend de justifier et vouloir instaurer par la terreur. La question n’est point d’essence religieuse elle est purement politique. En effet, des entités politiques, ambitieuses et avides de pouvoir absolu sur la société et les personnes, instrumentalisent l’Islam et en présentent une fausse image appuyée par des actes de terreur sur les civils. Ce terrorisme apparaît plus présent en raison du vide laissé par l’échec des projets socio-économique type national socialiste ou socialiste, la promotion de l’intégrisme fanatique à coup de pétro-$ par certains Etat du Proche-Orient et à certains moments par les USA en Afghanistan en lutte contre les Soviétiques. En conclusion, nous devrons rester vigilants et éviter d’être complaisants avec l’idéologie intégriste sous quelque prétexte que ce soit. M.Benz Le mal marocain!Une fois de plus, on est devant le même phénomène, l’intégrisme, et une fois de plus on est sous le choc, qu’arrive-il exactement à ces bombes humaines? que pense-t-on en réagissant ainsi? Y a-t-il une voie, une seule, qui mène un bon citoyen à se donner la mort, et à détruire sa patrie, ou y en a maintes? La solution sécuritaire est-elle suffisante? Que fait la société civile pour arrêter cette hémorragie? et surtout l’Etat est-il engagé à fond dans la lutte cotre l’intégrisme? Des questions qui brûlent tous ceux qui aiment cette patrie, et qui rêvent d’un avenir sur la terre du Maroc.Les intégristes, ces hommes et ces femmes, qui réagissent brusquement, dans la vie de nos chers citoyens, ne viennent pas du vide, ce ne sont pas des extraterrestres, se sont un produit marocain, fabriqué au Maroc, et commercialisé sur notre marché national, et parfois international. L’Etat marocain doit au moins reconnaître qu’il était derrière la montée vertigineuse de l’islamisme, aux années 70, pour faire face à la gauche marocaine, et sans peut-être le savoir il continue à produire ces bombes humaines, par sa politique d’enseignement public, avec son programme bidon qui ne mène qu’au chômage, pauvreté et marginalisation des jeunes Marocains. Je ne veux pas aborder le sujet sur son aspect théorique, car on a plus le temps pour ce luxe intellectuel, on est dans l’urgence de trouver une issue au MAL MAROCAIN. Il suffit d’ouvrir un seul livre, de l’éducation islamique, destiné à (éduquer nos enfants) pour savoir combien de fanatiques on aura demain, il suffit de connaître le nombre d’enseignants intégristes qui sucent nos impôts, et multiplier leur nombre par 30 pour savoir se qui nous attend. Chaque jour on produit le même produit, l’intégrisme, le système est vicieux et, en attendant, on croise les bras où, on essaye de suivre le courant, comme l’USFP qui ne cesse de draguer la clientèle des islamistes, si je ne dis pas qu’elle les drague eux-même. Les faux démocrates qui réclament l’intégration de ces parasites dans notre vie politique, au nom de la démocratie, sans savoir qu’un ennemi de la démocratie ne peut en bénéficier que pour la détruire. Et nous les Marocains, que pensons nous de tout cela? je suis sûr qu’on est à l’unanimité contre ce terrorisme, mais y a-t-il une réaction? Des réactions? Des protestations organisées? Non malheureusement, NON, aucune marche d’envergure contre le terrorisme, aucun débat rationnel pour arrêter des solutions. MERCI L’Economiste pour cet espace de liberté. J’AI MAL AU MAROC.Marocaniste


Nos services de l’intérieur ont-il joué ou déjoué des attentats?Soyons vigilants. Il ne faut pas avaler tous ce qui ce dit....Il faut se poser plusieurs questions : Notre Ministère de l’intérieur a t’il joué ou déjoué de vrais attentats. Garder toujours un esprit critique des choses. Ne croyez personne sur parole. Même si c’est votre père qui le dit. Toujours réfléchir !!!!!!!!Le terrorisme est l’échec de la politique de nos gouvernements arabes. Le terrorisme n’est que le résultat de l’injustice du monde occidentale envers les peuples démunis. Et surtout l’incohérence de la politique de nos gouvernements arabes.Cette idéologie se propage et ne va pas s’arrêter là. L’idée est de résoudre les problèmes de fond qui ont tant crée de malaise dans nos sociétés.Khalid de Paris

. Corbeaux, attention à vos plumes!Depuis que cette page est ouverte à nos lecteurs, nous traitons des dizaines de lettres, fax et mails par semaine. Parmi ces courriers, tentent parfois de se glisser… des «corbeaux»: nous en avons identifié deux qui avaient essayé d’usurper l’identité d’une autre personne. La proportion est donc extrêmement faible et montre bien que nos lecteurs sont des gens honnêtes. Mais à l’attention particulière des corbeaux, L’Economiste rappelle que ce genre de pratique tombe sous le coup du code pénal.

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc