×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Contrôle technique automobile
Le «business-plan» de Dekra

Par L'Economiste | Edition N°:2740 Le 24/03/2008 | Partager

. 90 centres ralliés à l’enseigne internationale . Le Maroc, une plateforme d’expansion vers le Maghreb et l’Afrique Le groupe allemand Dekra, leader mondial du contrôle technique automobile, est implanté au Maroc depuis juin 2007. La société devra participer à la mise à niveau du contrôle technique des véhicules en créant ses propres centres et en proposant à ceux déjà existants le rattachement à son enseigne. Déjà 90 centres se sont ralliés à Dekra. Un premier centre en propre sera ouvert au courant de ce mois de mars. Et c’est à l’occasion de l’ouverture de son premier centre à Casablanca que la filiale marocaine a accueilli le PDG du groupe, Klaus Schmidt. - L’Economiste: Quels critères ont permis la réussite du groupe, aujourd’hui leader mondial, dans le contrôle technique automobile? - Klaus Schmidt: Au-delà du contrôle technique qui reste le cœur de notre métier, nous développons plusieurs activités, notamment le conseil qualité, l’accompagnement certification et la formation, ce qui fait de nous un groupe aux compétences multiples. Mais surtout, si nous sommes devenu n°1 mondial, c’est parce que le partenariat qui nous unit aux dirigeants de centres se base sur la confiance, le respect et la transparence. Nous cherchons à être partenaire, dans le respect de nos procédures de contrôle et non à imposer une nouvelle culture. Nous abordons une politique de proximité avec nos clients, pour être à l’écoute de leurs attentes. Notre présence dans 28 pays permet de fortes synergies et des échanges d’expériences, ce qui nous permet d’être en avance en matière d’innovation et de propositions sur le marché. Et c’est cette expertise que nous pouvons apporter au secteur du contrôle technique au Maroc. - Qu’est-ce qui a motivé la venue du groupe au Maroc? - Nous croyons au potentiel de développement du pays. Tout est encore à faire en termes de mise à niveau du contrôle technique, mais également en matière de protection de l’environnement. Le mauvais état d’un véhicule n’est pas l’unique cause d’accidents, mais cela peut être un facteur aggravant. Notre action accompagne la réforme entreprise par le ministère de l’Equipement et du Transport qui nous appuie dans le sens de l’optimisation de la sécurité routière. Notre implantation au Maroc s’inscrit dans le cadre de notre stratégie d’expansion. Le Maroc constitue le 2e marché du groupe en Afrique, après l’Afrique du Sud. Le développement de notre filiale au Maroc est un véritable challenge pour le groupe puisqu’il peut tenir lieu de modèle pour son développement dans d’autres pays du Maghreb et de l’Afrique. - Quelles sont les perspectives du groupe au Maroc? - Nous comptons à terme développer notre réseau en propre jusqu’à environ 60 centres pour un investissement de 400 millions de DH en fonction des possibilités du marché. Et par la suite, nous comptons développer d’autres activités dans le domaine de la certification qualité, le contrôle technique industriel et la formation pour répondre à des besoins croissants de rationalisation et d’optimisation dans les secteurs de l’industrie et des services du pays.


2.700 centres et 30.000 garages

Le groupe Dekra, c’est 20 millions de visites techniques par an, au sein de 2.700 centres de contrôle, ralliés et en propre, et de plus de 30.000 garages. La première activité du groupe reste le contrôle technique automobile représentant plus de 60% de son chiffre d’affaires global, évalué à 1,5 milliard d’euros. Fondé en 1925, il a préservé son statut d’association avec pour but principal de prévenir tout risque routier pour des raisons sociales et économiques. Avec son entité Norisko Industrial, le groupe assure dorénavant ses services dans l’industrie, l’environnement, la sécurité du travail et dans les chantiers de construction. Jihane KABBAJ

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc