×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie Internationale

Contre-attaque russe en Tchétchénie

Par L'Economiste | Edition N°:614 Le 12/10/1999 | Partager

· Le nombre de réfugiés ne cesse d'augmenter

LES indépendantiste tchétchènes ont affirmé avoir de nouveau infligé de lourdes pertes aux Russes, tandis que des officiers de l'armée fédérale reconnaissaient être engagés dans de durs combats. Selon un dernier bilan des autorités tchétchènes, environ 260 militaires russes ont été tués vendredi soir et samedi.
Le Ministère russe de la Défense n'a reconnu pour sa part que 7 morts et 37 blessés entre vendredi soir et samedi, sans préciser le lieu exact des affrontements. Ces bilans, russe et tchétchène, sont totalement invérifiables.
En contre-attaque, l'aviation russe a bombardé les positions tchétchènes, notamment autour de la capitale Grozny. Il s'agit des bombardements les plus intenses effectués ces derniers jours par les forces fédérales. Les avions russes ont bombardé, outre la région de Grozny, le District de Nadteretchny (Ouest) et le Sud-Ouest de la capitale.
Les Russes veulent encercler la Tchétchénie pour établir un "cordon de sécurité" autour de la république rebelle. Les forces russes sont entrées en Tchétchénie le 1er octobre, après une campagne de frappes aériennes de 25 jours, afin d'éliminer les rebelles islamistes réfugiés en Tchétchénie. Ces derniers sont responsables de deux attaques contre le Daguestan en août et septembre, et soupçonnés par Moscou d'avoir commandité les attentats qui ont fait 293 morts en Russie au mois de septembre.
Par ailleurs, le nombre des réfugiés fuyant la république ne cesse d'augmenter. Au total, près de 150.000 personnes ont fui la petite république en un peu plus d'un mois. La situation était particulièrement alarmante en Ingouchie (350.000 habitants) qui, à elle seule, a accueilli près de 142.000 déplacés.
Les autorités locales ont demandé d'urgence au Premier ministre russe Vladimir Poutine près de 4 millions de Dollars afin de loger et nourrir ces réfugiés dont les rations sont souvent réduites à un morceau de pain par jour.

Hicham RAÏQ (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc