×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Consommation

Par L'Economiste | Edition N°:1896 Le 12/11/2004 | Partager

Editorial: Carence en iode et arriération mentale

EN dépit des grands progrès réalisés ces dernières années, des millions d’enfants naissent encore dans des foyers où le sel iodé n’est pas consommé. Conséquence: important risque de développer un handicap mental dû à une carence en iode.Des millions d’enfants sont nés sans être protégés contre cette carence. Or, celle-ci constitue la principale cause d’arriération mentale évitable. Aujourd’hui, il est inacceptable que tant d’enfants courent le risque de troubles mentaux, qui pourraient être évités avec seulement quelques grains de sel iodé. Au Maroc, l’élimination des troubles dus à la carence en iode par l’utilisation systématique de sel iodé est un élément essentiel de la mission de l’Unicef, de la commission Collaboration et le ministère de la Santé visant à garantir que chaque enfant puisse grandir et s’épanouir.Lorsqu’ils sont répandus, les troubles dus à la carence en iode (TDCI) peuvent générer une baisse du quotient intellectuel d’une population. Cette baisse peut aller jusqu’à 13 points, avec de sérieuses incidences sur le développement humain et économique des pays. Les TDCI ont d’autres effets, en particulier le goitre et, chez les femmes, l’augmentation du risque d’accoucher d’enfants mort-nés et d’avortement spontané.❏Mohamed [email protected]


Actualité: Programme de lutte contre les carences en iode
L'iode est un composant important des hormones thyroïdiennes qui sont essentielles pour la croissance, le système nerveux et le métabolisme. Actuellement, le programme de lutte contre les carences en iode est au centre des travaux du comité technique national. Ce dernier est composé des représentants du ministère de la Santé, de l’Unicef, du ministère de l’Industrie et du Commerce, du ministère de l’Energie et des Mines, du ministère de l’Agriculture, de la Confédération des associations de protection du consommateur et de l’Association des professionnels. Le programme, tel qu’il est établi par le ministère de la Santé et discuté au sein du comité lors de sa dernière réunion, vise la sensibilisation de l’ensemble de la population et de tous les secteurs urbains et périurbains. Et cela, à travers:- La télévision: spot définissant le logo “soleil” et l’intérêt de l’iode pour la santé de l’homme; - La radio: spot chanté par Darham; - Les journaux: communiqué de presse: promotion de la consommation de l’iode; - La caravane de sel: véhicules de sensibilisation destinés aux zones à accès difficiles; - Le train de sel: sensibilisation au niveau des gares ferroviaires, par le biais d’affiches ou la distribution de dépliants relatifs à l’événement; - La visite des sites; - Les actions sportives.La cérémonie de présentation du programme de la lutte contre les carences en iode aura lieu du 17 au 22 novembre 2004 à Marrakech. Et selon le représentant de l’Observatoire national des droits de l’enfant, la cérémonie sera honorée par la présence de Son Altesse Royale Lalla Meriem.❏Mohammed OUHSSINEAMPOC-Ké[email protected]

Eco-Info: Comment se manifeste une carence en iode

LES carences chroniques en iode sont responsables de troubles du métabolisme. Ces troubles sont d’autant plus marqués que la carence est importante et la cible est une personne jeune. Le foetus, le nouveau-né et l’enfant sont sensibles aux carences en iode. Ainsi, un abaissement du taux d’hormones thyroïdiennes chez la mère peut provoquer chez le fœtus des anomalies du développement physique et intellectuel (retard mental, diminution du poids à la naissance) et augmenter les risques de mortalité pré ou périnatale. Pour rappel, le “crétinisme des Alpes”, souvent observé par le passé, est attribué à une carence en iode dans l’alimentation.Chez l’adulte, le déficit profond en iode peut également se traduire par un ralentissement intellectuel qui lui est réversible. La carence chronique en iode se traduit par une augmentation de volume de la thyroïde, formant alors un goitre. L’apparition d’un goitre, parfois volumineux et visible extérieurement, ou de nodules, est un signe clinique des troubles dus à une déficience iodée.


Conseils: Dans quels produits alimentaires se trouve l’iode

LA plupart des aliments sont pauvres en iode, à l’exception des poissons et crustacés, consommés crus ou grillés. De plus, le mode de cuisson et de conservation peut réduire la concentration en iode du produit consommé.Dans les pays industrialisés, la principale source alimentaire est le lait, du fait de l’enrichissement des fourrages en iode, de l’utilisation de produits iodés antiseptiques dans la chaîne de traitement pour éviter les développements bactériens et de l’emploi de médicaments vétérinaires contenant de l’iode. En 1952, dans le but de prévenir la déficience en iode, les pouvoirs publics français responsables de la Santé ont opté pour l’utilisation de sel enrichi en iode. Le taux d’enrichissement est réglementé à 10-15 milligrammes (mg) d’iodure de sodium par kilo de sel. Il concerne exclusivement le sel à usage domestique. Jusqu’à présent, aucun apport d’iode n’était effectué au sel destiné aux collectivités ou à l’industrie agroalimentaire. De plus, le sel iodé ne représente que la moitié du sel domestique utilisé.Abdelouhab [email protected][email protected]


Démenti de l’Association nationale du corpsdes techniciens de l’élevage

SUITE à l’article intitulé “Qui doit vacciner les chiens”, publié dans la page Eco-Consom du 29 octobre 2004, “l’Association nationale du corps des techniciens de l’élevage tient à déclarer en ce qui concerne cette campagne de vaccination antirabique qu’elle considère comme un devoir national où les techniciens sont impliqués à y participer, qu’elle n’a jamais et à aucun moment saisi ni par écrit ni même oralement la Confédération des consommateurs (CAC-Maroc) qui s’est permis de lui attribuer un tel acte”.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc