×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Consommation

Par L'Economiste | Edition N°:1876 Le 15/10/2004 | Partager

Editorial: Ramadan et le lait

CETTE année, et pour le mois de Ramadan, les professionnels se veulent rassurants sur la maîtrise de l’approvisionnement en lait et ceci grâce à la bonne année agricole 2004 dont la production en basse lactation est de 2 millions de litres/jour. Pour ce mois sacré, il n’y aura donc pas de pénurie de lait. Le consommateur trouvera son lait dans les grandes surfaces, chez l’épicier ou en se faisant livrer par les colporteurs. Pour ce dernier système, les autorités compétentes doivent se mobiliser pour le proscrire. En effet, plusieurs maladies animales (tuberculose, brucellose, etc.) peuvent être transmises à l’homme par ce circuit de distribution.En tant que Confédération des associations de protection des consommateurs Maroc, nous attirons l’attention des autorités compétentes sur l’importance que revêtent la qualité et la salubrité du lait et de ses dérivés en santé publique.Aujourd’hui, le circuit de production, de transport des laits crus particulièrement de la ferme à la mehlaba est loin d’être maîtrisé. De ce fait, les efforts de l’Etat doivent se concentrer sur la mise à niveau de tous les maillons de la chaîne pour pouvoir garantir l’inocuité du lait et de ses dérivés afin de préserver la santé du consommateur.❏ Bouazza KHERRATIPrésident de l’[email protected]


Actualité: Attention aux «solutions laitières»!
LE lait, selon le décret du 7 novembre 2000 (article1, titre premier) est défini comme étant le produit de la sécrétion mammaire normale obtenu par une ou plusieurs traites, sans aucune addition ou soustraction. La dénomination de lait, sans autre indication, est réservée au lait de vache. Cependant, pour tout autre lait, la dénomination doit être accompagnée de l’indication bien apparente de l’espèce animale dont il provient. Or, il se trouve actuellement sur le marché national, des produits similaires au lait auxquels sont surajoutées des vitamines. Le consommateur, croyant acheter du lait, se trouve en possession «d’une solution laitière». En fait, le consommateur devient victime d’une publicité mensongère. En se référant à la loi relative à la répression des fraudes sur les marchandises (dahir du 5 octobre 1984), il apparaît clairement que l’article 10 (…Propre à induire en erreur…) interdit toute pratique à induire en erreur. Face à cette transgression de la loi, la Confédération des associations de protection des consommateurs Maroc interpelle les départements concernés par le contrôle afin de se pencher sur ce problème.❏Mohammed OUHSSINEAMPOC- Ké[email protected]

Eco-Info

. Le lait et la loi…EN matière de lait, le Maroc dispose d’un arsenal juridique bien étoffé dont les plus importants textes sont: -Décret du 7 décembre 2000 relatif au contrôle de la production et de la commercialisation du lait et produits laitiers.- Décret du 6 octobre 1967 fixant le taux de matière grasse des laits traités, tel qu’il a été complété et modifié.- Décret du 23 mars 1999 relatif au transport des denrées périssables- Arrêté du ministre de l’Agriculture et de la mise en valeur agricole du 15 mai 1997 relatif aux conditions de production du beurre fermier, de délivrance et du retrait de la patente sanitaire.- Arrêté du ministre de l’Agriculture et de la mise en valeur agricole du 15 mars 1996 concernant les normes microbiologiques, physico-chimiques et de stockage du beurre, tel qu’il a été modifié.- Arrêté viziriel du 24 septembre 1946 relatif aux conditions de vente du lait de chèvre et du fromage de lait de chèvre.- Arrêté viziriel du 22 novembre 1921 relatif à la vente des beurres, saindoux, huiles et matières grasses alimentaires, tel que modifié et complété.- Normes marocaines NM de qualité prévues par le décret du 7 décembre 2000.Toutefois, entre les textes et leur application, il reste plusieurs choses à faire et dont la plus importante est la responsabilisation des contrôleurs et des professionnels.❏Mohamed ZAROUAL AMPOC- Ké[email protected]. Le lait, ce merveilleux produit alimentaireLE lait est une denrée d’origine animale unique, irremplaçable, et aucun autre produit naturel ou synthétique ne pourrait remplir son rôle dans la croissance et le développement du bébé, sauf bien sûr le lait maternel. Le lait est un liquide physiologique et un aliment complet. Il contribue à l’épanouissement de l’enfant, de l’adolescent. Il leur assure l’élongation et le renforcement de leur squelette par l’apport de calcium, de vitamines, de matières grasses et des calories nécessaires.En outre, le lait permet au travailleur la récupération de ses forces et aux personnes âgées le maintien de leurs facultés. En conclusion, le lait est une merveilleuse synthèse naturelle où l’homme peut y trouver tous ses besoins spécifiques. Malheureusement, au Maroc, une partie du lait est produite, transportée, distribuée, transformée et vendue dans de mauvaises conditions telle qu’il peut être à l’origine de la transmission de diverses maladies.❏Driss BOUCHERTA AMPOC-Ké[email protected]


Conseils: Le sommeil et Ramadan

AU cours du mois de Ramadan, les rythme de travail et de vie sont perturbés(sommeil, alimentation, famille, loisirs, etc.). Mais cela peut aussi engendrer des conséquences bien réelles sur la santé.Normalement, l’homme vit selon un rythme biologique régulier, harmonieux, et bien défini: il travaille le jour, et dort la nuit. Par contre, lorsque ce cylce est modifié, le sommeil est perturbé. Il est donc intéressant de prendre en considération les conseils suivants:- Eviter la surconsommation pendant la nuit. La durée de sommeil est toujours plus courte de 1 à 2 heures. Sinon, le sommeil peut être morcelé, puisque son rythme interfère avec celui de la faim et des sécrétions gastriques.- Essayer de dormir le plus tôt possible, la lumière, la télévision et le bruit sont des facteurs perturbateurs du sommeil.Les rythmes biologiques, contrairement à ce que l’on pourrait croire, ne s’inversent pas: même après un temps d’adaptation, il n’y a pas «accoutumance» mais «intolérance» progressive au travail de nuit. Surtout chez les plus de 45 ans.Mohamed [email protected]

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc