×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Société

Consommation

Par L'Economiste | Edition N°:2735 Le 14/03/2008 | Partager

Editorial: 15 mars

Le droit à une consommation saine, transparente et dynamique est une problématique aujourd’hui mondiale. Si dans les pays avancés, le consommateur est à la recherche de sens et de valeur dans sa manière de consommer, dans d’autres pays en voie de développement le facteur prix est toujours déterminant et affecte largement le choix.C’est d’ailleurs la situation au Maroc où cette culture est à ses débuts et où on commence à peine à considérer le consommateur comme un acteur majeur du développement. Le faible pouvoir d’achat et l’analphabétisme exposent encore à toutes sortes d’abus et de fraudes.Des garde-fous sont aujourd’hui absolument nécessaires pour mettre un terme à des situations nuisibles au consommateur.Et tout cela ne peut se faire sans un cadre juridique qui régit les droits du consommateur et ses relations avec les producteurs/fournisseurs. En tant qu’ONG de défense, nous profitons de l’occasion de la journée mondiale des Droits du consommateur qui a lieu le 15 mars pour rappeler au gouvernement d’intégrer dans son agenda la promulgation du projet de loi de protection du consommateur qui a trop longtemps tardé. Cette journée est aussi l’occasion pour toutes les parties prenantes de discuter des questions intéressant directement les consommateurs, des avancées effectuées dans ce domaine et de ce qui reste à faire.Aujourd’hui, il nous paraît essentiel de fédérer les compétences, de prendre les bonnes décisions et de bâtir une stratégie commune. La défense du consommateur est une lutte acharnée pour l’acquisition d’un droit fondamental.Mohammed [email protected]


Actualité

. De nouvelles normes d’étanchéité des bâtiments Le comité technique de normalisation de l’étanchéité des bâtiments s’est penché le mercredi 12 mars sur le programme de normalisation proposé par les professionnels du secteur pour l’exercice 2008 ainsi que sur l’examen de cinq projets de normes. Lesdits projets qui ont été discutés et validés sont : - PNM 10.8.936 (EN 1297) : Feuilles souples d’étanchéité. Feuilles d’étanchéité de toiture bitumineuses, plastiques et élastomères. Méthode de vieillissement artificiel par exposition combinée de longue durée aux rayonnements UV, à la température élevée et à l’eau.- PNM 10.8.937 (EN 1847) : Feuilles souples d’étanchéité. Feuilles d’étanchéité de toiture plastiques et élastomères. Méthodes d’exposition aux produits chimiques liquides, y compris l’eau.- PNM 10.8.938 (EN 13416): Feuilles d’étanchéité de toiture bitumineuses, plastiques et élastomères. Règles d’échantillonnage.- PNM 10.8.939 (EN 13897) : Feuilles souples d’étanchéité. Feuilles d’étanchéité de toiture bitumineuses, plastiques et élastomères. Détermination de l’étanchéité après étirement à basse température.- PNM 10.8.940 (EN 13948): Feuilles souples d’étanchéité. Feuilles d’étanchéité de toiture bitumineuses, plastiques et élastomères. Détermination de la résistance à la pénétration des racines.Lahcen BOUDLAL - [email protected] . Farine fortifiée: Trois normes validéesLe comité technique de normalisation des méthodes d’analyses et d’échantillonnage des denrées alimentaires s’est réuni la semaine dernière à l’Office national interprofessionnel des céréales et légumineuses (ONICL) de Rabat. La réunion a été consacrée à l’examen des projets de normes marocaines suivantes:- PNM 08.1.243 (2008) : Céréales et produits à base de céréales, dosage du fer par spectrophotométrie visible.- PNM 08.1.244 (2008) : Céréales et produits à base de céréales, dosage du fer par spectrophotometrie d’absorption atomique.- PNM 08.1.242 (2008) : Farines enrichies, dosage du fer (spot test).- Les trois normes, après une lecture professionnelle, juridique, scientifique et administrative, ont été validées par le comité de normalisation.Abdelhak DRIOUCH CAC-Maroc; [email protected]


. Eco-Info: La Confédération fait son bilanCette année, pour célébrer la journée mondiale des consommateurs, le thème retenu pour la rencontre organisée par le ministère du Commerce et de l’Industrie est: «Associations de consommateurs : Quelles actions de proximité en faveur du consommateur». A travers cet événement, l’objectif est de dresser un bilan des services de proximité fourni par les ONG mais aussi d’évaluer les faiblesses et les points forts de leurs actions. Une des actions-phares de ces derniers mois est sans conteste la création au niveau des associations de Kénitra, d’El Jadida, d’Essaouira et d’Oujda de guichets consommateurs. Et c’est Oujda qui a ouvert le bal le 30 juin 2007 (cf . www.leconomiste.com).Il s’agit ainsi de moyens essentiels qui ont été mis en place pour une plus grande proximité avec les consommateurs. Globalement et sur une année, les doléances et les plaintes qui nous parviennent sont toujours de plus en plus nombreuses (+35% par rapport à celles de l’année dernière). La majorité d’entre elles portent sur les hausses vertigineuses des prix des matières premières. Des hausses qui n’ont malheureusement pas été suivies d’augmentation de salaires. Les autres secteurs visés sont notamment la téléphonie, le logement, l’eau et l’électricité ou encore les crédits. Au cours de cette année, se sont ajoutés des domaines d’actualité tels que le dossier LOA (Location Option d’Achat) ou encore celui des clauses abusives. A signaler aussi que le transport urbain est concerné. Il en est de même de la malfaçon dans les services à domicile, que ce soit pour les entreprises de rénovation, d’installation, de dépannage ou de plomberie. Les réclamations pointent du doigt les problèmes de non-respect des délais, le manque de modèle de contrats de travaux limitant les dérives de la part de l’entreprise ou du chef de chantier. Toutes les plaintes déposées ont abouti à des solutions à l’amiable sauf trois qui se sont transformées en plaintes judiciaires. Le verdict a été prononcé en faveur des consommateurs. Dans tous les cas, la CAC-Maroc espère voir l’Etat exercer un plus grand pouvoir dans ce domaine face aux innombrables réclamations de la part des consommateurs mais aussi des victimes innocentes. Le cas de la catastrophe de Kénitra en est un exemple. Pour cela, la promulgation de la loi, encore une fois, est d’une absolue nécessité.CAC-Maroc - apceké[email protected]

. Conseil: Comment préparer un bon thé vertContrairement au thé noir, le thé vert n’est jamais fermenté. Moins riche en théine, il est connu pour ses vertus antioxydantes, considérées comme plus efficaces. Pour rappel, l’Inde est le premier pays producteur de thé, suivi de la Chine. 80% des productions de cette dernière sont destinées à l’export. Le Sri Lanka et le Kenya sont les plus grands buveurs. Ce produit préféré par tous les Marocains doit être préparé de manière à profiter de se vertus :- 3 à 4 minutes semblent être une bonne moyenne pour obtenir un thé à l’arôme idéal.- Les thés verts sont plus délicats, il vaut mieux les faire infuser dans une eau à 70 °C.- L’eau minérale est à préférer à celle du robinet, souvent trop calcaire, parfois trop chlorée… Elle doit être versée dans un récipient chaud qui contient déjà le thé.- Pour la bonne quantité de thé, il vaut mieux prendre une cuillère à café par personne et une de plus pour la théière.Mohammed BENKADDOURCAC-Maroc - [email protected]
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    red[email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc