×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Société

Consommation

Par L'Economiste | Edition N°:2408 Le 24/11/2006 | Partager

Editorial: Missions

2006 aura été une année de manifestations, riche de débats et d’échanges. Une année qui nous a permis de fixer nos orientations pour l’avenir.Notre objectif en tant qu’associations de protection des consommateurs (ADC) est de renforcer les actions de proximité. Pour aller plus vite et éviter les fausses routes, nous nous inspirerons notamment de l’expérience européenne et des autres contrées développées. Dans ces pays, les ADC sont aujourd’hui bien positionnées, à travers une importante force qui arrive même à s’impliquer dans différents domaines (relatifs à la consommation).Au Maroc, le mouvement consumériste est en marche et parmi ses aspects positifs figurent particulièrement l’existence d’une administration consciente des problèmes et engagée dans leurs solutions, des ONG motivées et qui ne baissent pas les bras malgré les contraintes et un consommateur de plus en plus averti. Aussi les ONG vont continuer à capitaliser les acquis tout en développant leurs différentes actions: d’éducation pour guider les consommateurs dans leur choix, de conseil dans le but de toujours mieux les défendre ou leur permettre de mieux se défendre, d’information pour les mobiliser, et les inviter à construire, avec nous, un Maroc où la responsabilité est partagée. Il nous paraît également essentiel de continuer à mutualiser les compétences de chacune de nos associations nationales et ainsi de nous répartir dans des travaux bien réfléchis, prendre des positions et bâtir des stratégies communes. Enfin, sans nous disperser, nous devons poursuivre notre tâche nationale de lobbying dans les trois domaines que nous avons souhaité développer, à savoir l’information, la défense et la représentation des consommateurs.Mohammed [email protected]


Actualité: Des zones près de la capitale encore sans électricité

Le programme d’électrification rurale global (PERG) devra arriver à son terme en 2007. A la fin du mois de juillet, le taux d’électrification rurale a atteint 85%. Il sera porté à 89% fin 2006. Le Perg va procéder l’année prochaine à l’lectrification de 33.000 villages dont 28.000 raccordés au réseau national. L’accès à l’électricité sera étendu à 12 millions de citoyens pour un budget de 17 milliards DH, selon les données officielles.Certes, le programme est en bonne voie et devra atteindre ses objectifs, mais il y a encore à 30 km de la capitale, vers Sidi Allal Al Bahraoui, des zones qui n’en ont pas encore bénéficié. Alors que le budget pour accomplir le programme est déjà réservé, et cela selon les dires des autorités locales sur place. La population concernée située à Aït Malek est répartie en des dizaines de douars d’une centaine d’habitants chacun. Alors à quand le début des travaux, s’interroge la population. De même, il suffit de deux jours de pluie pour que la région soit totalement déconnectée du «reste du monde». Ces deux facteurs, selon des sources sur place, ont été à l’origine d’un changement de décision d’un certain nombre d’investisseurs…[email protected]


Eco-Info: Affichage des prix: Mode d’emploi

Depuis 1999, pratiquement tous les prix sont librement déterminés par les professionnels. Le consommateur doit donc faire jouer la concurrence, notamment en comparant les tarifs.Les prix des produits ou services disponibles à la vente doivent être visibles et lisibles, exprimés en dirham et toutes taxes comprises. Le consommateur doit être en mesure de connaître le prix qu’il aura à payer sans être obligé de le demander.Le prix peut être indiqué sur le produit lui-même au moyen d’une étiquette ou sur un écriteau placé à proximité directe du ou des produits de façon qu’il n’existe aucune incertitude quant à celui auquel il se rapporte.En plus du prix de vente, pour la majorité des produits préemballés (alimentaires ou non), le consommateur doit être informé du prix à l’unité de mesure (prix au kilogramme, au litre) accompagné de l’unité de mesure.Les frais de livraison ou d’envoi des produits doivent être inclus dans le prix de vente. Lorsque le prix annoncé ne comprend pas un élément ou une prestation de service indispensables à l’emploi ou à la finalité du produit ou du service, cette particularité doit être proposée explicitement. Le prix affiché doit être lisible soit de l’extérieur, soit de l’intérieur, selon le lieu où sont exposés les produits.Mohammed BEN [email protected]


Conseil: Alimentation: Attention aux mauvaiseshabitudes!

C'est pendant l’enfance que les bonnes habitudes doivent être prises. A commencer par une alimentation bien équilibrée. Aujourd’hui, l’obésité chez les enfants ne cesse d’augmenter. Les raisons peuvent être limités à trois:- une alimentation riche en graisses cachées (viande rouge, chips, biscuits, frites, chocolat);- une alimentation riche en sucres rapides (bonbons...);- les grignotages incessants (généralement devant la télévision, l’ordinateur, les jeux vidéo...).L’inactivité des enfants d’aujourd’hui qui passent la grande majorité de leur temps devant la télévision ou leur console de jeux vidéo. Nous commençons à nous rendre compte du problème de l’obésité ou du nombre des enfants obèses même dans les quartiers populaires. Ce phénomène inhabituel au Maroc peut avoir des répercussions sociales et économiques.Selon les spécialistes, un enfant touché par l’obésité a de grands risques d’avoir des troubles psychomoteurs et psychologiques. Un enfant obèse ne fait généralement pas de sport et bouge très peu. Les enfants victimes de l’obésité sont souvent en marge de la société. Ils sont qualifiés de solitaires, paresseux et peureux. Leurs parents les amènent à l’école en voiture, en transport scolaire ou font partie de la nouvelle terminologie ramassage. Ils vivent dans de petits appartements sans espace... Les enfants d’aujourd’hui passent par un sédentarisme prolongé devant la télévision où ils reçoivent des milliers de messages publicitaires pour des sucreries riches en graisses et en sucres rapides.A côté de l’obésité, d’autres troubles peuvent surgir. En effet, les enfants se plaignent déjà de problèmes aux yeux, de maux de tête et de dos. Les enfants en cours de croissance ont besoin de consacrer plus de temps à des activités dynamiques et sportives, afin d’éviter la tendance au surpoids et à l’obésité.Mohammed [email protected]

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc