×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Dossiers

    Conjoncture: Entre déprime et dynamisme

    Par L'Economiste | Edition N°:445 Le 17/02/1999 | Partager

    La 29ème enquête de conjoncture BTP couvrant l'activité du premier semestre 1998 fait ressortir une situation inquiétante. Les différents indicateurs font montre d'une certaine déprime.

    LA situation du secteur du bâtiment n'est pas fameuse. C'est du moins ce qui ressort d'une récente enquête réalisée par le Ministère de l'Equipement. Les résultats dégagés attestent en effet d'une régression des principaux indicateurs de l'activité au plan global et sectoriel, en dépit d'une légère amélioration de la production (3%).
    L'enquête qui correspond à la période couvrant le premier semestre 1998 fait état d'une diminution des effectifs employés de 3,8%. Baisse imputable selon les responsables du ministère de l'Equipement au secteur assainissement.

    Niveau des créances


    Mais ce qui est encore plus grave, c'est que les carnets de commandes ferme (CCF) ont enregistré de leur côté un déficit de 12% dû principalement aux routes, à l'assainissement et à la construction.
    Les carnets de commandes au sens large ont de leur part régressé de 7%; ce qui représente le signe d'une commande dépressive qui a pesé lourdement sur le deuxième semestre. Le taux d'utilisation de la capacité de production a été inférieur aux prévisions. Il a atteint 77% au lieu de 90%, alors que celles-ci déterminaient un maintien de l'activité.
    Au niveau sectoriel, l'activité de la branche routes et terrassements est toujours maintenue. L'indicateur «frais de personnel» connaît des progrès, alors que l'emploi enregistre un léger déficit. Le taux d'occupation de 100% réalisé confirme les prévisions de la précédente enquête. Ceci n'est pas tout à fait le cas pour l'activité assainissement-conduites-canaux. Cette branche a en effet connu une légère diminution, puisque le taux d'utilisation des capacités n'ayant atteint que 75% environ.
    Une autre branche dont les résultats n'ont pas été conformes aux prévisions établies est celle de la construction. Le taux d'utilisation de la capacité de production dans cette branche a été de 58% au lieu de 80% prévu dans la dernière enquête. Le secteur des travaux maritimes, quant à lui, connaît une activité quasi stationnaire avec cependant des déficits dans l'emploi.
    S'agissant des consommations du secteur, elles ont connu une croissance de 9,9% pour le ciment et 8,4% pour la canalisation. Une régression de 11,2% et 0,01% a été cependant enregistré respectivement pour l'acier et le bitume.
    Côté créances, au 30 juin 1998, la présente enquête dégage un montant de créances du secteur sur l'Etat et les établissements sous tutelle de l'ordre de 4,9 milliards de DH, ce qui représente une diminution de 30% par rapport à celles enregistrées au 31 décembre 1997.


    Données chiffrées sur les entreprises enquêtées


    La 29ème enquête de conjoncture BTP, lancée par les services du Ministère de l'Equipement dans le courant du mois de juillet 1998, correspond à la période couvrant le premier semestre.
    Cette enquête est élaborée sur la base d'un fichier réalisé par la Direction des Affaires Techniques à partir des dossiers de qualification et de classification qu'elle a exploités dans le cadre de cette opération. Le fichier regroupe 675 entreprises et inclut un chiffre d'affaire global de 18,7 milliards de DH. Le fichier des entreprises enquêtées comprend un échantillon de 339 entreprises réparties en 9 secteurs d'activité et réalisant un chiffre d'affaires de 70% du chiffre d'affaires global.o

    Adil BOUKHIMA

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc