×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Compagnies aériennes: La liste noire rallongée

Par L'Economiste | Edition N°:2302 Le 21/06/2006 | Partager

. Une série de transporteurs africains concernésLA Commission européenne a rallongé lundi 19 juin la liste noire de compagnies aériennes interdites entièrement ou partiellement de vol dans l’UE, ajoutant notamment toute une série de transporteurs africains. Bruxelles a totalement interdit de vol les compagnies Blue Wing (Surinam), qui dessert notamment la Guyane française, et Sky Gate International (Kirghizstan). Air West (Soudan) a de son côté été soumise à des «restrictions opérationnelles». Une autre compagnie kirghize, Star Jet, a aussi été complètement interdite de vol. Il s’agit cependant d’une compagnie qui était déjà inscrite sur la liste, mais sous un nom (Star Air) et pays d’origine (Sierra Leone) différents. La Commission a également rajouté une flopée de transporteurs africains, qui ne figuraient jusqu’ici pas sur les registres de l’Organisation de l’aviation civile internationale mais proviennent de pays dont les compagnies sont toutes, ou presque toutes, interdites pour cause de contrôles nationaux insuffisants. Treize compagnies de République démocratique du Congo, 26 de Guinée Equatoriale, 19 du Liberia, 13 de Sierra Leone et 10 du Swaziland, ont ainsi été ajoutées à la liste. A l’inverse, l’exécutif européen a retiré de la liste la compagnie libyenne Buraq Air. Le transporteur a en effet cessé les activités qui faisaient l’objet d’interdiction, à savoir les activités cargo (transport de marchandises). La première liste noire européenne, comprenant déjà une centaine de compagnies, avait été publiée en mars par la Commission européenne, qui doit l’actualiser tous les 3 mois. Longtemps réticents à l’idée d’une liste noire commune, les Etats membres de l’UE avaient fini par s’y rallier l’an dernier après la série de catastrophes aériennes de l’été 2005, en particulier le crash de la compagnie West Caribbean au Venezuela, qui a causé la mort de 160 personnes dont 152 touristes français. La liste noire commune est largement établie sur la base des contrôles et informations fournis par les 25. Elle s’est substituée aux listes noires nationales, l’idée étant qu’une compagnie interdite dans un des 25 le soit dans toute l’UE. La liste actualisée sera publiée au Journal officiel de l’UE mercredi 21 juin et entrera en vigueur jeudi 22 juin.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc