×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Commune de Mohammédia
Report du vote du budget

Par L'Economiste | Edition N°:1910 Le 06/12/2004 | Partager

. Pour éviter son rejet par l’opposition qui était majoritaireLES élus municipaux de Mohammédia ont discuté pendant 8 heures, en fin de semaine dernière, le budget prévisionnel pour l’année 2005 sans pour autant l’adopter. Ceux de l’opposition demandaient au président du conseil, Mohammed Elatouani, de soumettre le projet au vote. Proposition qui n’a pas eu l’adhésion du chef d’orchestre. Son argument ne manque d’ailleurs pas de fondement: “Les conseillers ont fait leurs suggestions qu’on doit prendre en considération. Le projet de budget sera renvoyé à la commission spécialisée pour y introduire les modifications proposées”. Et le président d’ajouter: “On reportera le vote du budget à une séance ultérieure”. Cette solution a irrité l’opposition qui veut passer immédiatement au vote. Les élus de l’USFP et leurs alliés en ont les raisons. “On a longuement discuté le budget. On lui a consacré 4 séances en commission. Certaines de nos remarques ont été prises en considération, d’autres non. Et il est temps de passer au vote”. Chaque camp s’en tient à sa position. Devant une telle divergence inconciliable des vues, c’est le bureau qui a eu le dernier mot. C’est ce qui a mis en colère les adeptes du vote. En guise de protestation, ils se sont retirés de la salle de réunion. En fait, si le vote a eu lieu, le budget sera renvoyé aux calendes grecques, les opposants étant majoritaires. Ces derniers étaient forts d’une majorité de 21 membres (14 membres de l’USFP, 3 du Parti du Congrès, 2 du PI, 1 de l’UC, 1 du PND), sur un total de 39 élus. Pour le 5e vice-président, Bouazza Kedmi, “se dresser contre le budget de la ville ne sert pas l’intérêt des citoyens. Ce ne sera qu’un blocage pur et dur car tous les secteurs manqueront de fonds de roulement. Il est plus judicieux de contrôler l’exécution du budget et de s’opposer en cas de gestion défaillante au vote du compte administratif”. Hassan Ouajji n’est pas du même avis, “le président pourrait convoquer le conseil en session extraordinaire et soumettra à une deuxième lecture le projet de budget”. Côté chiffres, les recettes de la ville sont estimées à près de 161 millions de DH. Comparé à celui de l’année en cours (127 millions de DH), le budget de l’année 2005 enregistre une augmentation notoire de 26%. L’amélioration des rentrées en argent de la ville est essentiellement favorisée par le fait que Mohammédia a récupéré son autonomie par rapport à Casablanca. La ville n’a plus à verser les contributions financières dont elle devait s’acquitter pour le compte de l’ex-Communauté urbaine. La rationalisation des dépenses a été également pour quelque chose dans l’augmentation du budget. Les dotations pour les consommations eau, électricité et téléphone ont été revues à la baisse. Un effort soutenu a été enregistré aussi en matière de recouvrement des impôts locaux.Près de 83% du budget sont grevés par les dépenses de fonctionnement qui se chiffrent à plus de 130 millions de DH. Rien que les traitements des fonctionnaires en absorbent 40%, suivi des charges de la gestion déléguée (collecte des ordures, éclairage public…) qui sont de l’ordre de 17%.


Questions d’indemnités

«LES indemnités représentatives de frais» pour l’année 2005 ont été revues à la hausse par rapport à l’année en cours. Elles sont évaluées à 690.000 DH alors qu’elles étaient en 2004 de l’ordre de 480.000 DH. Les indemnités du président et des conseillers y ayant droit ont augmenté de 30.000 DH. Les frais de transport et de mission sont chiffrés à 180.000 DH. Seuls les frais d’assurance sont restés inchangés (25.000 DH).Ali JAFRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc