×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

Communales - Dernier jour
La parole aux têtes de listes

Par L'Economiste | Edition N°:1599 Le 11/09/2003 | Partager

. Fès: Un ancien ministre en lice Tête de liste PI, Abdelhaq Tazi est membre de la Chambre des conseillers. Secrétaire d'Etat à la formation des cadres en 1977, il était aussi secrétaire d'Etat à la coopération en 1980 puis secrétaire d'Etat aux affaires étrangères de 1981 à 1984. Il a été aussi ministre du Plan en 1984. Selon lui, Fès et sa région regorgent des potentialités qui restent à promouvoir en développant les animations par la tenue de festivals de musiques, de danses populaires, du théâtre et de cinéma. Tazi veut faire renaître la foire industrielle et artisanale de Fès. Il s'agit d'offrir les terrains industriels aux prix de revient pour attirer le maximum d'investisseurs. Le découpage de Fès en cinq municipalités a accentué le déséquilibre existant entre les différentes parties de la ville et particulièrement l'ancienne Médina intra-muros. Cette dernière a beaucoup souffert des intempéries, de l'exode rural et d'autres malaises, regrette le candidat. . Tanger: Un ancien du PSD devient SAP...C'est une liste sans programme. “La ville de Tanger ne peut-être gérée par un programme proposé par des partis, mais sur la base d'une charte sociale”, explique Rachid El Amrani, professeur et mandataire d'une liste SAP. Cette charte serait une sorte de contrat-programme qui orienterait la politique et la gestion de la ville. La liste que chapeaute El Amrani est formée de militants du PSD qui se sont reconvertis en liste sans appartenance politique. Lors des élections législatives de 2002, la presque totalité de la base du PSD n'avait pas apprécié le candidat proposé par la direction du parti. Ce qui semble les avoir motivés pour présenter leur liste en SAP pour ces communales, commente Amrani. Cette liste se compose, au grand étonnement, de 60% de femmes. Question financement, la liste se veut indépendante. Chacun des membres de la liste, en course à Tanger-Médina, a participé aux frais.. Agadir: Les ambitions du mandataire du PND…Abdelmajid Ben El Mostapha El Hor se présente comme tête de liste du Parti national démocrate, un parti qu'il a intégré en 2002. Ingénieur de métier et patron d'un bureau de contrôle technique de construction, il est de même vice-président de la Fédération des experts assermentés. Il s'était présenté aux dernières législatives sans succès. Une de ses priorités: la rationalisation de la gestion communale et de l'emploi du bien public. “33% du budget national est géré par les collectivités locales. Hors les dépenses locales ne sont efficace qu'à hauteur de 20%”, lance-t-il. Pour lui une meilleure utilisation transparente des ressources financières de la commune passe par une réorganisation des services communaux et le redéploiement ainsi que la formation continue de ses ressources humaines. Selon lui, les élections municipales constituent le moment propice également pour le développement du partenariat entre la commune et les opérateurs économiques. . Casablanca: Ali Belhaj à Beauséjour A l'Alliance des libertés (ADL), on a choisi plutôt d'engager des débats autour des questions et des problèmes qui intéressent directement les habitants. Ainsi, Ali Belhaj, Président du parti et tête de liste aux élections pour le Conseil d'arrondissement à Hay Alhassani (Casablanca), n'a pas ménagé ses efforts pour animer un meeting au quartier Beauséjour, Le débat a surtout porté sur les nuisances causées par certaines usines du quartier. Des usines qui sont source de pollution et qui ne profitent pas beaucoup aux habitants du fait même que la majorité de leurs personnels n'y réside pas. Le candidat rappelle à ses électeurs que l'on ne peut changer cette situation du jour au lendemain et que leur mobilisation dans le cadre d'une association de quartier est nécessaire. Ali Belhaj ne fait donc pas de promesses, mais assure de son engagement à se tenir aux côtés des habitants et à défendre leurs intérêts. . ... Un textilien, en tête de liste PI La liste du Parti de l'Istiqlal pour l'arrondissement Charf-Moghogha a été la première à être déposée auprès des autorités. Elle est restée la seule pendant plus d'une semaine. Son mandataire n'est autre que Ghali Moumni. Ce dernier siège actuellement à la commune de Charf en tant que conseiller. Il est vice-président de l'Amith-Nord et de l'AZIT. Il est en plus membre du bureau de la chambre de commerce de Tanger. Moumni est à la tête de deux unités de confection à Tanger. “Les conseils communaux ont fait de bonnes choses, c'est aux nouveaux de continuer et de compléter”, commente-t-il. Moumni est l'une des rares figures de la politique locale qui est resté en course pour les communales après la réunion de la wilaya. Rappelons que lors de cette réunion, la Wilaya avait demandé à des élus de se retirer des élections. Il s'agit, en effet, de tous ceux qui sont de près ou de loin impliqués dans des affaires douteuses.. …L'USFP en fête Le théâtre de verdure de la capitale du Souss était bondé de monde mardi soir dernier. Difficile de s'introduire dans les lieux et pas une place pour s'asseoir. Même les passages entre les gradins n'étaient pas épargnés. Des milliers de personnes, surtout des femmes et des jeunes affluaient dans le complexe dès quatre heures de l'après-midi. Plus de 7.000 Soussis étaient venus en masse et ce n'était pas seulement pour assister au meeting organisé par l'USFP. La célèbre chanteuse locale Tabaâmeranete, Nass El Ghiwane et le groupe Izenzarne étaient au programme. A noter que la tête de liste de l'USFP à Agadir est Tariq Kabbage. Cet opérateur dans l'agriculture a exercé auparavant en tant qu'enseignant universitaire à Rabat. Sa désignation en tant que mandataire de la liste de l'USFP a suscité le mécontentement de quelques militants du parti à l'échelle locale.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc