×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Commerzbank passe à 10% dans la BMCE

    Par L'Economiste | Edition N°:271 Le 13/03/1997 | Partager

    La CDG (Caisse de Dépôt et de Gestion) vient de céder 8,36% du capital de la BMCE à Commerzbank, une institution financière allemande, déjà membre du tour de table. L'accord a été finalisé le 10 mars. A l'issue de cette opération, le groupe CDG contrôle désormais 11% de la BMCE. La part de Commerzbank est par la même occasion portée de 1,6 à 10% pour un capital de l'ordre de 1,443 milliard de Dirhams. Cette opération est une suite logique de la privatisation de la BMCE. Il était attendu que la CDG se retire progressivement au profit d'investisseurs privés. Dans un communiqué, l'organisme public précise d'ailleurs «qu'il entendait surtout affirmer, à travers cette opération, sa mission de soutien à l'investissement et au dévelop-pement de l'entreprise en l'ac-compagnant dans sa phase de croissance pour se retirer, chaque fois que possible, en faveur de l'initiative privée».
    Pour la BMCE, qui a entamé une politique d'internationalisation tous azimuts, le renforcement de la position du groupe allemand est tout à fait bien accueilli. Il est à souligner que Commerzbank détenait à une époque 5% du capital. Le fait de ne pas avoir suivi les différentes augmentations de capital avait ramené sa participation à son niveau d'avant la présente opération.

    Sa collaboration n'a cependant jamais été mise en doute, souligne-t-on auprès de la BMCE. Outre son expertise dans les nouveaux métiers de la banque et son audience internationale, l'établissement allemand sera un excellent véhicule pour la dynamisation des échanges entre les deux pays. Pour la BMCE, la priorité porte sur l'encouragement des échanges qui, à l'heure actuelle, sont en deçà des potentialités offertes par les deux pays.
    Dans la même optique, et à l'instar de la Barclays à Londres, Commerzbank devra assister la BMCE pour l'ouverture de bureaux de représentation en Allemagne. La banque marocaine devrait ainsi s'établir dans les locaux de son partenaire allemand à Francfort et Dusseldorf. Ces installations sont attendues dans les prochaines semaines. Toutes ces alliances nouées avec les banques étrangères sont motivées par la synergie. Il s'agit surtout de rechercher un partenariat pérenne qui permettra d'imaginer toute initiative en mesure de renforcer la position de la banque, est-il souligné.

    Alié Dior NDOUR

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc